Pourquoi je privilĂ©gie l’investissement via des actions et FNB Ă  dividendes

Depuis que j’ai commencĂ© Ă  gĂ©rer moi-mĂȘme mon capital, j’ai compris qu’il Ă©tait possible de le faire travailler tout seul, et ce, en choisissant d’investir dans des sociĂ©tĂ©s de qualitĂ© qui me versent des dividendes mensuellement en Ă©tant actionnaire de ces sociĂ©tĂ©s. L’approche « acheter & conserver » (anglais: buy and hold) est dans mon cas, la meilleure solution sur le long terme. Celle-ci me permettra d’avoir une augmentation de la valeur de mes actions, tout en recevant une part de dividendes pouvant ĂȘtre rĂ©investi au fur et Ă  mesure. De plus, beaucoup de compagnies augmentent leur dividendes chaque annĂ©e, raison de plus d’aimer cette stratĂ©gie.

Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple? Mon approche d’investissement peut ĂȘtre considĂ©rer vieux jeu par certains, mais plutĂŽt que de spĂ©culer « acheter bas & revendre haut » (anglais: Buy low, sell high) pour encaisser des profits, je prĂ©fĂšre quant Ă  moi, passer mon tour. Je vous assure qu’Ă  partir de l’instant oĂč j’ai vu mes premiers dividendes affichĂ©s Ă  mon compte et d’en constater la croissance au fil des mois, je n’ai pu que m’en rĂ©jouir et de m’ĂȘtre fĂ©liciter d’avoir choisi cette voie.

BCE

Prenons exemple de Bell Canada (BCE). Cette compagnie verse des dividendes Ă  ses actionnaires depuis le 15 juillet 1983. Le prix du dividende Ă©tait Ă  l’Ă©poque de 0,52Âą. Aujourd’hui, il en coĂ»te Ă  0,83Âą par action (il y a eu un fractionnement des actions Ă  raison du 2 pour 1, en 1997)1.

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, du 30 juin 2010 au 31 mars 2020, BCE a eu une croissance de 85,87%. Pour vous montrer la puissance du rĂ©investissement des dividendes pour la mĂȘme pĂ©riode, vous constaterez qu’il y a eu une croissance de 205,92%!

Sur la mĂȘme pĂ©riode, vous auriez investi 10 000$, vous auriez eu sur 10 ans, 20 077,27$ au 31 janvier 2020.

source: Morningstar

« Si vous ne trouvez pas un moyen de gagner de l’argent pendant votre sommeil, vous travaillerez jusqu’Ă  votre mort. »

Warren Buffett

Warren Buffett

Comme beaucoup d’investisseurs, je me suis inspirĂ© d’un des plus grands: Warren Buffett. Selon le magazine Ă©conomique Forbes, Warren Buffet est le 5e homme le plus riche au monde, sa fortune est estimĂ©e Ă  plus de 72,3 milliards de dollars amĂ©ricains en date de juillet 20202. Il est actionnaire de grosses sociĂ©tĂ©s comme Apple (APPL), Bank of America (BAC), Coca-Cola (KO), American Express (AXP), etc. Rien qu’en 2020, son portefeuille devrait lui rapporter prĂšs de 4,7 milliards de dollars3.

Au niveau fiscalitĂ©, la rĂšgle Ă  suivre est la suivante: maximiser les REER & CELI, et par la suite, s’il vous reste du capital, la meilleure option serait d’investir dans un compte non-enregistrĂ©/taxable. Les revenus gĂ©nĂ©rĂ©s par les actions Ă  dividendes canadiennes (Ă  votre compte non-enregistrĂ©) vous donneront droit au crĂ©dit d’impĂŽt pour dividendes, ce qui est bien plus avantageux qu’un gain en capital ou en intĂ©rĂȘts.

En conclusion, je vous conseille d’investir dans de grosses compagnies qui vous verseront des dividendes, que vous rĂ©investirez dans l’achat de nouvelles actions sur le long terme tout en crĂ©ant un revenu passif. Je vous garantie qu’en suivant cette direction, celle-ci vous mĂšnera vers l’indĂ©pendance financiĂšre.

1 source (BCE)

2 source (Forbes)

3 source (fool.com)