Pourquoi je privilégie l’investissement via des actions et FNB à dividendes

Depuis que j’ai commencé à gérer moi-même mon capital, j’ai compris qu’il était possible de le faire travailler tout seul, et ce, en choisissant d’investir dans des sociétés de qualité qui me versent des dividendes mensuellement en étant actionnaire de ces sociétés. L’approche « acheter & conserver » (anglais: buy and hold) est dans mon cas, la meilleure solution sur le long terme. Celle-ci me permettra d’avoir une augmentation de la valeur de mes actions, tout en recevant une part de dividendes pouvant être réinvesti au fur et à mesure. De plus, beaucoup de compagnies augmentent leur dividendes chaque année, raison de plus d’aimer cette stratégie.

Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple? Mon approche d’investissement peut être considérer vieux jeu par certains, mais plutôt que de spéculer « acheter bas & revendre haut » (anglais: Buy low, sell high) pour encaisser des profits, je préfère quant à moi, passer mon tour. Je vous assure qu’à partir de l’instant où j’ai vu mes premiers dividendes affichés à mon compte et d’en constater la croissance au fil des mois, je n’ai pu que m’en réjouir et de m’être féliciter d’avoir choisi cette voie.

BCE

Prenons exemple de Bell Canada (BCE). Cette compagnie verse des dividendes à ses actionnaires depuis le 15 juillet 1983. Le prix du dividende était à l’époque de 0,52¢. Aujourd’hui, il en coûte à 0,83¢ par action (il y a eu un fractionnement des actions à raison du 2 pour 1, en 1997)1.

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, du 30 juin 2010 au 31 mars 2020, BCE a eu une croissance de 85,87%. Pour vous montrer la puissance du réinvestissement des dividendes pour la même période, vous constaterez qu’il y a eu une croissance de 205,92%!

Sur la même période, vous auriez investi 10 000$, vous auriez eu sur 10 ans, 20 077,27$ au 31 janvier 2020.

source: Morningstar

“Si vous ne trouvez pas un moyen de gagner de l’argent pendant votre sommeil, vous travaillerez jusqu’à votre mort.”

Warren Buffett

Warren Buffett

Comme beaucoup d’investisseurs, je me suis inspiré d’un des plus grands: Warren Buffett. Selon le magazine économique Forbes, Warren Buffet est le 5e homme le plus riche au monde, sa fortune est estimée à plus de 72,3 milliards de dollars américains en date de juillet 20202. Il est actionnaire de grosses sociétés comme Apple (APPL), Bank of America (BAC), Coca-Cola (KO), American Express (AXP), etc. Rien qu’en 2020, son portefeuille devrait lui rapporter près de 4,7 milliards de dollars3.

Au niveau fiscalité, la règle à suivre est la suivante: maximiser les REER & CELI, et par la suite, s’il vous reste du capital, la meilleure option serait d’investir dans un compte non-enregistré/taxable. Les revenus générés par les actions à dividendes canadiennes (à votre compte non-enregistré) vous donneront droit au crédit d’impôt pour dividendes, ce qui est bien plus avantageux qu’un gain en capital ou en intérêts.

En conclusion, je vous conseille d’investir dans de grosses compagnies qui vous verseront des dividendes, que vous réinvestirez dans l’achat de nouvelles actions sur le long terme tout en créant un revenu passif. Je vous garantie qu’en suivant cette direction, celle-ci vous mènera vers l’indépendance financière.

1 source (BCE)

2 source (Forbes)

3 source (fool.com)