Avez-vous cotisé à votre REER?

La date limite pour cotiser à son Régime Enregistré d’Épargne-Retraite (REER) pour l’année fiscale 2020, est le 1er mars 2021 (donc demain sera la dernière journée).

Le REER est un régime d’épargne enregistré pour la retraite comme son nom l’indique, et ses contributions permettent de diminuer le revenu imposable. Une fois investi, ce montant croit à l’abri de l’impôt tant et aussi longtemps qu’il reste dans ce régime. Il faudra payer de l’impôt lors des retraits à la retraite et à 71 ans, il faudra transférer votre REER en Fonds Enregistré de Revenu de Retraite (FERR).

Survol

  • Création: 1957
  • Admissible à tout canadien/nne qui a gagné un revenu, détenant un numéro d’assurance sociale et ayant produit une déclaration de revenus
  • Cotisation jusqu’à l’âge de 71 ans
  • Plafond de cotisation au REER pour l’année fiscale 2020 est de:  27 230 $
  • Si vous ne contribuez pas, les droits de cotisations inutilisés s’accumulent d’année en année. (à vérifier sur votre Dossier de l’Agence du Revenu du Canada le montant inutilisé disponible)
  • Possibilité de cotiser au REER de votre conjoint/te
  • Réduction d’impôts si on y contribue
  • Possibilité de puiser à même son REER pour le Régime d’Accession à la Propriété (RAP) qui vous permet de retirer 35 000$ pour une première maison ou un condominium
  • Possibilité de puiser à même son REER pour le Régime d’Encouragement à l’Éducation Permanente (REEP) pour un retour aux études ou une réorientation professionnelle.
  • Placements dans votre REER qui sont variés: argent comptant, certificats de placement garanti (CPG), compte d’épargne à intérêt élevé, fonds communs de placement‎ (FCP), fiducie de placement immobilier (FPI), actions, fond négocié en bourse (FNB), etc.

Opinion

Ah la fameuse saison des REER tire à sa fin! Dès le mois de janvier, nous voyons des annonces un peu partout, nous suggérant de cotiser à notre REER en nous rappelant que la date limite est le 1er mars.

Depuis ma prise de conscience financière il y a quelques années, je peux dire que ces rappels ne m’affectent plus. Lorsqu’on prend en main ses finances personnelles (budget, REER, CELI, etc.) mais surtout qu’on planifie sa retraite, on mets en place une stratégie. Cela implique : de se payer en premier et ce, en cotisant à son REER idéalement tous les mois! Pourquoi attendre à la dernière minute pour cotiser, lorsqu’on a eu toute l’année pour le faire?! Je ne comprends pas. Bref, chacun a sa façon de faire, mais dans mon cas, je ne vais pas me magasiner un REER en fin février en allant à ma caisse locale comme je le faisais jadis.

À vrai dire, d’année en année je n’ai qu’une hâte! Vous savez de quoi? C’est de faire ma déclaration pour recevoir mes chèques de retour d’impôts du Provincial et du Fédéral afin de les réinvestir dans mes actions américaines et mes fonds négociés en bourse de mon REER. Sérieusement, je sais que ça peut paraître très plate mais je vois ça comme une opportunité fiscale qui fait boule de neige depuis des années.

Votre comptable devrait vous remettre dans votre rapport d’impôts le montant que vous pourrez cotiser l’année suivante. L’autre option pour voir un portrait concret de votre situation fiscale est d’aller sur votre session : « Mon Dossier » du site de l’ARC. Ainsi, vous verrez vos droits inutilisés des dernières années. En plus d’investir chaque mois ou une fois par année, vous réduirez non seulement votre imposition mais vous ferez croître votre capital investi pour votre retraite.

Suite à votre profil d’investisseur, votre conseiller financier à votre banque/caisse vous dirigera vers des fonds communs de placement‎ (FCP) avec des piètres rendements et des frais de gestion de 3% ou encore pire dans un CPG à 0,5% de rendement! Voilà une façon de s’appauvrir dans son REER en laissant votre argent durement gagner littéralement « végéter » et ainsi perdre son pouvoir d’achat! Je suis passé par là et j’en ai encore un goût amer. À vous d’agir et de prendre vos finances en main : soit par un compte de courtage ou encore via un robot-conseiller.

Pour moi, maximiser annuellement mon REER est primordial. En sélectionnant des actions de qualité, comme par exemple : Microsoft (MSFT) , Visa (V), les FNB VYM et QQQ, Disney (DIS) ou encore Starbucks (SBUX), je mise sur les dividendes et la croissance sur le long terme. Je les achète et je ne les ai jamais revendues. À titre de référence, je fais en date d’aujourd’hui depuis septembre 2016, un rendement dans mon REER de 28%. Le REER est l’endroit tout indiqué pour investir dans des actions américaines et des fonds négociés en bourse américains grâce au traitement fiscal entre les deux pays.

En maximisant son REER et en conjuguant avec un CELI maximisé également, vous aurez une bonne longueur d’avance pour prendre une retraite hâtive!


Avez-vous cotisé à votre REER? Avez-vous un plan, une stratégie? Vous êtes plus actions ou FNB?

Avez-vous déjà cotisé à votre CELI?

La question est simple et la réponse devrait l’être aussi. Comme plusieurs canadiens/nes investisseurs autonomes, nous avions hâte de cotiser le 1er janvier ou 2 janvier notre 6 000$ dans notre CELI. C’est déjà donc fait pour ma part pour 2021!

L’ai-je déjà investi? Non. J’attends une petite correction de 2/3 % sur les marchés pour rajouter des parts. Je pense rajouter des parts dans certains titres déjà en portefeuille CELI comme Banque Royale RY 🏦💵 + Telus T 📱📶 + Algonquin Power AQN ☀️⚡️🔌 Horizon long terme ! Cependant, je vais devoir rajouter beaucoup dans mon FNB VXC (FNB international / RFG 0.26% / Rend. Div. 1,55%) pour rééquilibrer l’ensemble de mon portefeuille qui est trop pondéré en actions/FNB canadiens.


Le CELI est un régime enregistré / véhicule d’épargne mise en place par le gouvernement canadien en 2009 où vous pouvez mettre de l’argent à l’abri de l’impôt. Tous les canadiens sont admissibles en ayant un numéro d’assurance sociale, âgé de plus de 18 ans. Si vous n’avez jamais cotisé & ouvert un compte CELI, vous pouvez cotiser en 2021, un plafond de 75 500 $. Information utile pour savoir combien vous pouvez cotiser, enregistrez-vous sur ‘’Mon Dossier’’ de l’Agence du Revenu du Canada (ARC). Vous aurez un portrait clair de vos droits inutilisés de cotisation de CELI et de REER.


Droits de cotisation 

  • De 2009 à 2012 = 5 000 $
  • De 2013 à 2014 = 5 500 $
  • 2015 = 10 000 $
  • De 2016 à 2018 = 5 500 $
  • De 2019 à 2021 = 6 000 $

Total de 75 500 $ (2021)


Beaucoup de gens sous estiment le CELI car selon eux, il rapporte peu. Effectivement, il rapporte peu car votre conseiller financier à la banque l’a placé pour vous dans un certificat de placement garanti (CPG) sans risque à 0,55% pendant 12 mois. Comment voulez-vous vous enrichir ainsi? À moins que votre montant soit votre fond d’urgence à court terme pour des situations imprévues, ça va, mais en le laissant dans un CPG, vous vous appauvrissez! J’étais comme vous avant, inconscient que je perdais de l’argent dans des produits comme ceux-ci, en plus sachant que l’inflation est de 2 à 3 % par année, ça n’aide vraiment pas à votre situation financière. Vous connaissez la suite avec mon histoire. Bien sûr tout dépend de son profil d’investisseur & de sa  situation, mais les gens ignorent encore beaucoup les types de produits financiers qu’ils peuvent mettre dans leur CELI:

  • Argent comptant
  • Fonds communs de placement
  • Actions & FNB
  • CPG
  • Obligations

Opinion

En prenant conscience de l’importante du CELI de mettre à l’abri des milliers de dollars légalement durement gagné en travaillant, je l’ai depuis maximisé à chaque année. C’est littéralement, un cadeau du gouvernement! Ce compte me servira pour le futur & ma retraite, je ne compte pas retirer des sous d’ici peu. En 2020, j’ai liquidé dans mon CELI mes derniers fonds communs de placement Mawer et je suis maintenant 100% en actions + FNB. Je suis très content de mon choix, car oui, j’ai pris plus de risques dans mon CELI diront certains, mais j’ai aussi plus de croissance et plus de dividendes! Libre à chacun/chacune d’investir dans n’importe quel type de placement dans son CELI, mais ne venez pas vous  »plaindre » que vous avez placé votre argent dans un CPG qui ne rapporte pas. Néanmoins, moi depuis, j’ai fait mon choix d’avoir des revenus passifs dû à mes dividendes et ainsi accélérer le processus de l’indépendance financière!


Alors, avez-vous déjà cotisé à votre CELI?

Connaissez-vous votre valeur nette?

En temps qu’investisseur autonome ou même quiconque, il est impératif de savoir sa valeur nette pour ainsi avancer dans son processus d’investissement mais aussi dans sa vie financière.

Comment calcule t-on sa valeur nette?

On soustrait ses actifs (compte bancaire / REER / CELI / etc) moins ses passifs (carte de crédit / marge de crédit / hypothèque / prêt automobile / prêt étudiant / etc) ce qui vous donnera votre valeur nette, c’est-à-dire, votre valeur personnelle financière.

Actifs – Passifs = Valeur nette

Plus, votre valeur nette augmente, plus vous vous dirigez vers l’indépendance financière, plus celle-ci descend, il faut regarder ce qui cloche, est-ce que vous dépensez trop? Est-ce que vous faites un budget? Est-ce que vous remboursez vos dettes? Il y a beaucoup de choses à prendre en considération dans ce cas, quitte à consulter un professionnel ou un conseiller/planificateur. Il est important d’avoir une bonne hygiène financière, si vous voulez vous diriger vers un avenir meilleur!

Plusieurs options & outils s’offrent à vous pour calculer votre valeur nette que ce soit la bonne vieille méthode avec un ficher Excel (celle que je pratique). Sinon, vous avez de nombreuses applications comme HardBacon au Québec ou Mint. Aux États-Unis, beaucoup d’investisseurs utilisent Personal Capital. Ces applications vous permettent de voir vos différents comptes une fois connecté à la dite application et ainsi vous avez une bonne mesure de votre valeur nette. Que ce soit pour planifier ou pour faire un budget, vous avez un juste portrait de votre situation financière!

Moyenne canadienne

Selon Wealthsimple, voici où vous devriez vous situer dans votre valeur nette par tranche d’âge:


Je ne vous dévoilerai pas ma valeur nette, mais depuis que je la calcule, c’est-à-dire, le 1 janvier 2017, ma valeur nette a augmenté de 96,6% en date d’aujourd’hui, le 19 novembre 2020! Pourquoi?

La simple réponse, j’ai su épargner, mais aussi, j’ai su prendre des risques en investissant dans des actions/FNB à la bourse dans compagnies connues & solides! Voilà!


Bien sûr que c’est un sujet tabou & pas trop sexy à parler. Cependant faite donc l’exercice pour vous-même, vous verrez, avec le temps, ça sera comme un jeu. Plus vous allez épargner et investir, plus votre valeur nette va augmenter, votre future personne en sera reconnaissante! Un sentiment de réussite en découlera!

Connaissez-vous votre valeur nette? En êtes-vous satisfait.e?

Novembre est le mois de la littératie financière

Ça fait maintenant 10 ans que Novembre est le mois de la littératie financière au Canada.

Qu’est-ce que la littératie financière, selon l’agence de la consommation en matière financière du Canada :

La littératie financière est le fait de disposer des connaissances, des compétences et de la confiance en soi nécessaires pour prendre des décisions financières responsables.

canada.ca

L’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) proposent 6 conseils1:

  • Surveillez vos dépenses
  • Réduisez vos dettes au minimum: n’empruntez que si nécessaire
  • Réévaluez vos objectifs financiers
  • Protégez-vous contre la fraude financière
  • Établissez un fonds d’urgence
  • Renseignez-vous sur les produits et services financiers

Le site web de l’Autorité des marchés financiers (AMF) regorge d’outils pour vos questions2. Vous avez aussi le site des CPA Québec qui proposent des webinaires & des vidéos sur la littératie financière3.


Depuis 2016, je me passionne pour la littératie financière et ce fut l’une des meilleures choses que j’ai appris dans ma vie par moi-même. Des questions aussi importantes que; comment faire un budget? comment épargner? comment concrétiser un fond d’urgence? comment fonctionne la Bourse? comment investir son argent en Bourse? etc…

J’ai appris avec des livres à la bonne vieille bibliothèque du quartier pendant plusieurs semaines et encore aujourd’hui sur internet. Le net regorge de ressources intéressantes, vous ne devriez pas être en manque d’apprentissage.

Bien sûr, il faut aimer ça, ce n’est peut-être pas un sujet sexy mais je pense que les gens devraient s’intéresser à leurs finances personnelles, car après tout, c’est leur argent pour leur futur. Cependant, beaucoup d’entre eux, ne veulent pas affronter la réalité en regardant leur compte de banque ou leur compte de carte de crédit. Ceux-ci/Celles-ci perdent des années d’épargne et d’investissements en voulant ne pas faire face à la musique de surcroît ça pourrait leur coûter cher plus tard. À la place, ils/elles devraient rencontrer des professionnels du milieu que ça soit un planificateur financier ou un conseiller dès aujourd’hui pour ainsi redresser la barre et voguer vers des eaux plus tranquilles.

Plus tôt, on prend conscience et connaissance de la valeur de l’argent, de l’épargner, de l’investir, plus on ira loin dans un avenir financier confortable. Merci à mes parents qui ont su m’inculquer les bonnes valeurs de l’épargne depuis un jeune âge. La partie de l’investisseur automne s’est développé plus tard par moi-même.

La question se pose avec tous ces ménages qui sont endettés, devrait-on pas nous enseigner cela à l’école primaire ou secondaire ici au Québec plutôt que des matières non essentielles que nous avons appris dans les années ’80/’90!? Ma réponse est oui.


Aimez-vous la littératie financière comme moi? Avez-vous pris des décisions pour changer votre futur financier depuis quelques temps ?

1(source: ACFC)

2(source: AMF)

3(source: CPA Québec)