Achat d’actions/FNB en octobre 2020

Avec la rĂ©cente volatilitĂ© sur les marchĂ©s boursiers, c’est toujours intĂ©ressant pour un investisseur valeur / dividendes comme moi d’acheter ou rajouter des positions de titres lorsque les marchĂ©s sont dans le rouge. En effet, dĂ» Ă  la 2e vague du coronavirus Ă  travers le monde et aux Ă©lections amĂ©ricaines qui arrivent ce mardi 3 novembre, attendez vous encore Ă  de l’instabilitĂ© au courant des prochaines semaines.

J’en ai donc profitĂ© pour acheter des actions & FNB dans mes diffĂ©rents comptes et ainsi rĂ©duire mes quelques positions qui Ă©taient dans le rouge.

Au total, c’est 244$ de dividendes annuelles de plus que j’ai rajoutĂ© dans mon portefeuille.


Avez-vous profité de la volatilité boursiÚre pour rajouter des titres ou renforcer des positions dans votre portefeuille?

Qu’est-ce qu’un dividende?

Selon le Dictionnaire Larousse, « un dividende est une part des bĂ©nĂ©fices nets d’une sociĂ©tĂ© versĂ©e aux actionnaires versĂ© en argent Ă  la fin de chaque exercice, selon un montant fixĂ© par l’assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale ».

Avec des taux d’intĂ©rĂȘts historiquement bas que l’on connait maintenant, les investisseurs se tournent de plus en plus vers les actions, FPI ou FNB Ă  dividendes pour avoir un revenu passif. Votre argent investit vous rapporte & augmente au fil des annĂ©es tout en vous versant un pourcentage des revenus de la sociĂ©tĂ©, n’est-ce pas fantastique?!

Vous avez différentes sortes de sociétés qui versent & augmentent leurs dividendes depuis 10 ans de suite (Dividend Achiever), depuis 25 ans de suite (Dividend Aristocrat) & depuis 50 ans de suite (Dividend King).

De prĂ©fĂ©rence, on maximise toujours ses abris fiscaux que son le REER & le CELI, mais on peut avoir aussi dans notre portefeuille des actions canadiennes Ă  dividendes dans notre compte non-enregistrĂ© / compte taxable qui nous donneront un crĂ©dit d’impĂŽt et seront plus avantageux que les gains en capital ou des revenus en intĂ©rĂȘts dans ce compte-ci.

Prenons l’exemple au Canada de la Banque CIBC (CM), elle verse Ă  ses actionnaires des dividendes depuis 18681. Le rendement du dividende de cette derniĂšre est de 6,41% en date d’Ă©criture de mon article, chaque action de la Banque CIBC vous donne 1,46$ CAD par trimestre. Prenons l’exemple que si vous aviez dans votre portefeuille 40 actions de la CM, celle-ci vous rapporteriez 58,40$ par trimestre (40 x 1,46$). Il y a quatre trimestres dans l’annĂ©e, donc au total, vous empocheriez une somme de 233,60$ par an.

Du cĂŽtĂ© amĂ©ricain, Coca-Cola (KO) verse des dividendes Ă  ses actionnaires depuis 1920. Le rendement du dividende de cette derniĂšre est de 3,62% en date d’Ă©criture de mon article, chaque action de Coca-Cola vous donne 0,41Âą US par trimestre. Coca-Cola augmente ses dividendes depuis 58 ans (en date de fĂ©vrier 2020)2.

Pour ce qui est des « Fiducies de placement immobilier (FPI) » celles-ci versent des dividendes chaque mois, par exemple RioCan Real Estate Investment Trust (REI.UN) une des plus grosses société immobiliÚre au Canada, celle-ci a un rendement du dividende de 9,61%, soit 0,12¹ par action chaque mois. Imaginons que vous avez 300 actions, celles-ci vous donnerez 36$ par mois.

Ces exemples montrent que des dividendes sont des bons revenus passifs dans son portefeuille boursier. Conjuguez les ensemble pendant des annĂ©es et vous obtenez une belle stratĂ©gie de placement en route vers l’augmentation de votre valeur nette & de votre indĂ©pendance financiĂšre.

1 source (CIBC)

2 source (Coca-Cola)