Brookfield Property Partners, une action à dividendes solide?

Brookfield Property Partners (TSX: BYP.UN / NASDAQ: BYP) est une société immobilière qui possède, exploite et investit dans des propriétés commerciales en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Asie, en Europe & en Australie. Elle est une branche de sa compagnie mère “Brookfield Asset Management” (BAM). Fondée en 2013, elle opère dans divers secteurs tels que le secteur des bureaux, le secteur de la vente au détail, l’industriel, le multifamilial, l’hôtellerie, la location triple net, le logement étudiant et le secteur des entreprises. Concrètement, c’est plus de 600 propriétés gérées, 30 développements actifs & 170 destinations de premier choix commercial, cela représente plus de 540 milliards de dollars d’actifs sous gestion1. Elle a dans son portefeuille d’actifs par exemple, des immeubles prestigieux comme l’édifice du «New York Times» à New York, le «First Canadian Place» à Toronto et les édifices de la «Potsdamer Platz» à Berlin2.

Due à la crise actuelle du Covid-19, l’immobilier commercial est sous pression, surtout dans les centres commerciaux ainsi que dans le secteur des bureaux, ainsi Brookfield Property Partners a annonçait récemment avoir licencié 20% de son personnel dans le secteur de la vente au détail3. Est-ce que les actionnaires de BPY.UN/BPY doivent craindre, une diminution ou coupure du dividende?

Analyse

Le cours de l’action en date du 25 septembre 2020 à la fermeture était de 15$CAD au TSX & 11,20$US au NASDAQ.

Étant canadien, je vais vous partager les chiffres concernant BPY.UN, en date du 25 septembre:

Capitalisation boursière: 13,81 milliards $CAD

Rendement du dividende: 11,56% (0,434¢ CAD/par action)

Distribution: Mars, Juin, Septembre, Décembre4 (depuis son entrée en bourse en 2013, elle verse des dividendes)

En 2019, le ratio de distribution était de 93,8%. Depuis les 12 derniers mois, elle a des revenus de 7,4 milliards $US, soit une marge brute de 60,2%. Elle a des revenus net de 958 millions $US. Le bénéfice par action est négatif de -0,29. Elle a un flux de trésorerie disponibles négatif à -249 millions $US. Il y a 1 021 millions d’actions en circulation.

Si vous aviez investi 10 000$ le 28 mars 2013, vous auriez aujourd’hui en date du 25 septembre 2020 6 934,81$5. Morningstar indique que cette action est coté « C » au niveau de la croissance et « D » au niveau de la rentabilité. 5 analystes recommandent d’« acheter » cette action soit 4 sur 55.

source: Morningstar
source: Morningstar

Opinion

Pour être honnête, à première vue sur le rendement, je n’aime pas ce que je vois, ce n’est que du négatif depuis le début. Bien sûr, lorsqu’on regarde d’un point de vue d’un investisseur à dividendes pour créer des revenus passifs, on aime le rendement du dividende (11,56%) qui est très élevé et l’un des plus hauts au Canada (en date du 25 septembre 2020). À un bas prix alléchant de 15$ pour presque 12% de dividendes, on se questionne vraiment, un cadeau empoisonné ou une super offre à garder pendant des années dans son portefeuille?

J’ai succombé & j’ai investi dans mon portefeuille CELI pour 166 actions de BPY.UN, ce qui me donnera par trimestre des dividendes supplémentaires de 72,04$ (288,17$ annuel) si il n’y a pas de coupure de dividendes bien sûr.

Les analyses croient que cette branche immobilière de la maison mère Brookfield (BAM) est en mesure avec sa capitalisation boursière & ses capitaux propres de conserver le dividende des actionnaires pour l’instant. L’action risque d’être volatile pour les prochains mois avec la pandémie que l’on connait. Cependant, je pense que dans un avenir à moyen / long terme, cette compagnie peut prospérer et continuer à verser ses dividendes car elle est une des plus grosses sociétés immobilières au monde. Comme on dit en anglais, « too big to fail! »6.

Achèteriez-vous des actions de Brookfield Property Partners (BPY.UN) pour les dividendes ou c’est trop risqué pour vous ?


1 source: (brookfieldproperties.com)

2 source: (brookfieldproperties.com)

3source: (cbc.ca)

4source: (bpy.brookfield.com)

5source: (morningstar.ca)

6 source: (fool.ca)