« Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

J’imagine que vous avez été plusieurs à avoir reçu à Noël ou tout simplement comme moi, vous vous êtes offert en cadeau le dernier livre de Pierre-Yves McSween, « Liberté 45 ».

Amoureux des livres sur la littératie financière & de l’indépendance financière que je suis, j’ai aimé ce livre, comme d’ailleurs son premier opus « En as-tu vraiment besoin ? ».

Liberté 45 se lit très bien, il est rempli de détails sur la finance personnelle & fiscalité intéressants, ce dernier est destiné principalement pour les jeunes adultes (20/30ans) qui commencent leur vie. Pierre-Yves McSween résume et explique des concepts concrets qu’il appelle, le plan “VEI”, V pour Valeur + E pour Épargne + I pour Investir.

Pour vite résumer, premièrement, étudie et fait croître ta carrière professionnelle pour gagner plus d’argent. Deuxièmement, coupe dans les dépenses inutiles et épargne beaucoup. Troisièmement, investi ton argent dans l’immobilier, la bourse ou encore dans le placement privé (entreprise privée/compagnie/entreprenariat). Avec ce plan, tu seras sur le chemin de l’Indépendance financière !

V = 🎓📚👨‍💼

E = 🌰💰🐿️

I = 💲📈💸

Expérience personnelle

Étant maintenant dans la quarantaine, tout ce que l’on apprend dans ce livre est vrai, malheureusement pour certains. Cependant, est-ce que personnellement, j’ai appris des choses nouvelles que je pourrai mettre en application ? Non. Car rendu à mon âge, j’ai sans même su le savoir déjà appliqué sur plusieurs années ce concept.

À vrai dire, j’appliquais surtout le “E” du plan, car j’épargnais beaucoup dans ma 20e + 30e. Merci d’ailleurs à mes parents qui m’ont inculqué l’épargne depuis toujours. Je me souviens encore de la conseillère chez Desjardins qui me disait que ce n’était pas normal d’avoir 35 000$ dans son compte chèque qui dormait là à 25 ans, haha ! Pauvre de moi ! Ne connaissant rien, j’ai accepté son produit d’épargne rachetable à 1,5% d’intérêt. Si j’avais pu connaître le “I” du plan VEI à l’époque ! J’aurai acheté des actions d’Amazon, Google & Apple ou de la TD, Bell & Enbridge! Mais, n’ayant pas d’éducation financière adéquate, j’épargnais & j’avais comme la majorité des québécois des placements sécuritaires dans des CPG à 3% à l’époque au milieu des années 2000.

Pour le “V”, j’ai un diplôme du collégial professionnel et je suis au même travail depuis des années, pourquoi ? Car j’aime mon travail, c’est rare dans notre société d’entendre ça ! J’ai de bonnes conditions salariales et c’est difficile de trouver un travail que l’on aime dans la vie, moi, j’ai trouvé le mien depuis 2003, n’en déplaise à certains. Cela ne m’a pas empêché de vivre comme un saltimbanque comme Pierre-Yves McSween le mentionne, car oui, j’épargnais quand même et oui, je le confesse, j’ai dépensé depuis 2006, 125 000$ dans des voyages/hôtels/musées/restaurants/bars etc., mais j’ai vécu les amis ! Ce montant investi à l’époque en bourse m’aurait sûrement déjà ou presque permis de prendre une semi-retraite à mon âge, du moins ralentir la cadence. On peut le dire, oui, j’ai expérimenté la vie mais j’ai visité quand même 54 pays depuis, pris une sabbatique à l’international d’un an en 2013 et aussi vu six des sept nouvelles merveilles du monde! Mon Instagram personnel en témoigne. Est-ce que je regrette des choses, non !

Sincèrement, mon seul regret à l’époque c’est de ne pas avoir mis en œuvre le plan “I”. J’étais sûrement ignorant mais surtout apeuré du monde de l’investissements, des conseillers financiers qui s’en mettaient pleins les poches et vendaient leurs produits au détriment du client, en gros, voilà. Je pense que beaucoup de gens partage cet avis. ”C’est compliqué la finance, c’est pas pour moi, blabla….”

Et 2016 arriva, je ne pouvais plus continuer dans la voie de l’ignorance financière à mon âge & j’ai décidé de me retrousser les manches pour faire face à la musique. J’ai pris des risques, j’ai liquidé mes fonds communs de placement dans mon institution à haut frais de gestion + bas rendement. √ J’ai décidé depuis d’investir en bourse par moi-même en ayant passé des semaines à lire et à apprendre dans des livres sur les finances & la bourse à la bibliothèque √ J’ai investi mon épargne qui traîner à gauche et à droite dans des comptes à intérêts élevés√

Ce fut, l’une des meilleures décisions de ma vie! Depuis, je gagne des revenus passifs chaque mois avec mes dividendes provenant de mes actions/FNB, je me dirige vers l’indépendance financière. Comme preuve, ma valeur nette a augmenté de 104,82% depuis & mon revenu de dividendes s’accroit d’année en année! J’ai le devoir accompli, le plan VEI est en marche!

Je m’adresse à toi, le jeune début vingtaine & toi aussi d’ailleurs, lisez ce livre et appliquez le plan VEI pour vous diriger vers la liberté financière, si bien sûr c’est ce que vous voulez ! Vous s’en serez ravis d’ici quelques années, car sinon, il sera peut-être trop tard si vous lisez ce livre à 50 ans endetté !

Alors, Liberté 45 pour vous? Dans mon cas, je pense que ça sera plutôt Liberté 50 ou 55, on verra bien !


Avez-vous lu Liberté 45 de Pierre-Yves McSween? Partagez vos meilleurs citations du livre! Voici mes favorites ci-bas !


Citations favorites dans Liberté 45

…Liberté 45, c’est prendre le contrôle de sa vie financière pour se donner la liberté. Dès 45 ans, prendre une pause professionnelle ou réorienter certains choix de vie…

p.19 « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

…plus tu commences à épargner tôt dans ta vie, moins c’est difficile…

p.48 « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

…Les règles du jeu sont simples : ceux qui jouent le jeu de l’épargne de 15 à 35 ans gagnent. Les autres perdent parce qu’ils ne verront jamais l’argent travailler pour eux de façon exponentielle…

p.49 « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

…notre monde est construit pour que ton salaire soit une part de ton revenu annuel, mais il faut un jour ou l’autre qu’un coussin, voire une montagne de placements, finisse par travailler pour toi…

p.51 « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

…Quand on vise la liberté financière, on ne perd pas son temps avec les certificats de pauvreté garantie (CPG), le placement dans le marché monétaire ou Épargne Placements Québec! …On achète des fonds négociés en Bourse, des actions ou des instruments financiers dérivés…Par définition, l’investissement boursier correspond à du levier humain. L’entreprise fait du rendement pendant que tu dors. La valeur de l’action a beau monter et descendre, il n’en demeure pas moins que ton argent travaille pour toi à long terme…

p.195 « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

…En l’absence de revenu mensuel, ta situation financière manque de flexibilité…En revanche, un portefeuille boursier à dividendes dans un REER donne des liquidités régulières…///…Pour faire croître son patrimoine, si on ne fait autre chose que suivre l’inflation de justesse, il faut assumer un plus haut degré de risque…

p.212 « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

…Mais il faut jouer avec le feu. Trop de Québécois sont à la solde d’un « rendement garanti » ou d’une exposition trop peu élevée au risque. Ils ont peur de perdre l’épargne pour laquelle ils se sont « privés ». Ça revient toujours à ça. Moins on a d’épargne, moins on a une propension à en risquer une partie et moins on aime se frotter au feu…

p. 217 « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

4 réflexions au sujet de “« Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween”

  1. Nous nous sommes offert le livre en cadeau. J’ajouterais à la liste des citations qu’un dollar à 20 ans en vaut 7 à 60 ans. Il fait référence à plusieurs reprises dans son livre au tableau de la “valeur relative de l’argent selon l’âge”. C’est vraiment un bon livre ! Pour notre part on a eu la bougie d’allumage à 30 ans, un peu tard mais pas trop non plus !

    Répondre
    • Merci beaucoup du commentaire! Effectivement, j’avais oublié celle là! Très bon point, il y en a tellement. C’est fou quand même ce que ça représente cette échelle d’équivalence ! Dans la même veine, en page 146 « Bref, plus on vieillit, plus on peut s’autoriser des dépenses importantes. C’est quand on est jeune qu’on veut profiter de la vie, mais c’est quand on est plus vieux qu’on a les moyens de le faire ».

      Répondre
  2. On a tu vraiment de besoin ? Oui je l’achète dès maintenant !
    Je pourrais ainsi en laisser ici une citation.
    J’adore ce genre de littérature ces temps-ci.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :