Joyeuses Fêtes + remerciements!

Dividendes & FNB vous souhaite de Joyeuses Fêtes en « confinement » 🎅🎄❄️🎁✨🍾🥂 Profitez en bien pour relaxer, prendre soin de vous mais aussi pour lire & apprendre sur les finances personnelles, votre « futur “vous” » sera reconnaissant d’ici quelques années de voir votre progression ! 📈💲💰📈💲💰 Que 2021 vous amène santé & succès financiers mais surtout que cette pandémie mondiale se termine le plus tôt possible !


Merci pour les bons mots 👍🙂

Depuis le lancement de ce blog en juillet, beaucoup de lecteurs m’ont écrit via les différentes plateformes pour me faire part de leur joie d’avoir découvert ce blog & des éclaircissements au niveau boursier. Ça fait plaisir de voir que je peux inspirer des gens dans leur cheminement financier/boursier sans être un professionnel certifié de la finance tout en étant transparent sur mes revenus passifs grâce à mon portefeuille & ma stratégie des dividendes.

Encore une fois merci beaucoup! C’est bien apprécié!


Merci Fred pour partager ta stratégie et tes meilleurs conseils en matière d’investissement! Grâce à toi, il y a trois ans de ça, j’ai pris la décision de gérer moi-même mon portefeuille et cela a été très bénéfique pour moi. Grâce à ton blogue, je suis convaincu que d’autres personnes prendront cette sage décision!

🇨🇦 Carlos B. via 📨 courriel

Ton site est super, je ne connais pas les marchés canadiens mais il me donne envie de me positionner dessus !

🇫🇷 Kompy.fr /// Twitter 🐦 @kompyfr

Ce “gars” m’a inspiré avec sa méthode à la portée de tous. // Il investit donc sur le long terme, sur le marché Canadien et Américain principalement. Ses investissements se font au travers de trackers appelés au Canada, Fonds Négociés en Bourse (FNB), que nous connaissons ici sous le nom d’ETF (Exchange-traded fund). // Très régulièrement, ses résultats sont publiés. C’est très intéressant et il y a fort à apprendre. Moi cela m’a donné envie.

🇫🇷 Gaël de tradingactions.com /// Instagram 📸 @tradingactionslapproche

I’ve always known about stocks, but I felt intimidated by how complicated it seemed to invest. Thanks to Fred from Dividendes&FNB, I was able to better understand how investing works as well as the magic of compound interest and dividend gain. Honestly, he inspired me start this investing journey and I am so happy he did !

🇨🇦 Stacey M. via 📨 courriel

Je suis fan de ton compte btw!

🇫🇷 Instagram 📸 @lesinvestisseuses

Sache que ça me fait plaisir de t’envoyer ce message car je pense que je vais en apprendre beaucoup de ta part car tu as beaucoup d’expérience…

🇧🇪 Adrien D.M. /// Twitter 🐦 @AdrienMortier

Je viens de découvrir ton blogue et je le trouve excellent. C’est exactement ce que je cherchais!

🇨🇦 Carl B. via 📨 courriel

Merci d’avoir ouvert ce blog, vous êtes très intéressant à lire!

🇨🇦 Martin R. via 📨 courriel

Suite à la connaissance de Dividendes & FNB et son fondateur ma manière de voir mon argent a totalement changé. Grâce à lui, j’ai compris l’importance du CELI, du REER et l’utilité de ceux-là grâce à des cotisations annuelles. J’ai donc ouvert un compte Wealthsimple et j’ai commencé à maximiser mon CELI. Je peux vous dire que ses intentions étaient et sont encore les meilleures pour tous. Son but n’est pas seulement de montrer ses rendements, mais ainsi d’inspirer et d’aider des générations futures avec une plateforme facile à comprendre. Je suis reconnaissante auprès de lui, car maintenant je suis mieux informé et plus à l’affût de nouvelles économiques ainsi que de mes placements et investissements. Il n’est jamais trop tard pour investir et comprendre!

🇨🇦 Karo R. via 📨 courriel

Depuis la mise en ligne, le 4 juillet dernier dividendesfnb.ca c’est à ce jour, le 24 décembre 2020 à 14h30:

  • 12 646 pages vues
  • 3 106 visiteurs
  • 31 pages/articles
  • 127 commentaires

Meilleurs coups financiers de 2020 📈💸📈

  1. J’ai retiré 28 363,77$ de mon REER autogéré (fonds mutuels) du travail fin février, pour l’investir dans mon REER que je gère manuellement ici pendant le « crash boursier » de mars√ Un coup fumant qui tombait à point ! On connait la suite, la bourse est revenue presqu’au sommet de janvier 2020, sinon plus !
  2. Début juillet, suite à une discussion avec un bon ami & aussi investisseur qui m’a fait réaliser que je m’appauvrissais avec mes fonds mutuels investis dans mon CELI, j’ai vendu mes derniers fonds mutuels Mawer de l’ordre de 71 931,06$ que je détenais depuis 2017√ J’ai donc décider d’investir dans des actions + FNB pour me permettre d’avoir plus de dividendes mensuels dans mon CELI mais pour aussi plus de croissance! Maintenant, je fais du 15,43% de rendement dans ce compte en date d’aujourd’hui contre 20,38% fin juin, cependant, la croissance de mon CELI a augmenté de 17,60%!! Par rapport aux dividendes, l’année dernière, j’ai fait 247,49$ en dividendes dans toute mon année dans ce compte, alors que depuis août, je fais en moyenne entre 200$ à 350$ mensuellement dépendamment des mois dans mon CELI.

Achat en décembre 💲

J’ai rajouté des parts dans certains titres dans mes différents comptes en décembre, ce qui me donnera +144,80$ en dividendes supplémentaires pour 2021.


Achat d’actions & FNB en octobre

Avec la récente volatilité sur les marchés boursiers, c’est toujours intéressant pour un investisseur valeur / dividendes comme moi d’acheter ou rajouter des positions de titres lorsque les marchés sont dans le rouge. En effet, dû à la 2e vague du coronavirus à travers le monde et aux élections américaines qui arrivent ce mardi 3 novembre, attendez vous encore à de l’instabilité au courant des prochaines semaines.

J’en ai donc profité pour acheter des actions & FNB dans mes différents comptes et ainsi réduire mes quelques positions qui étaient dans le rouge.

Au total, c’est 244$ de dividendes annuelles de plus que j’ai rajouté dans mon portefeuille.


Avez-vous profité de la volatilité boursière pour rajouter des titres ou renforcer des positions dans votre portefeuille?

Brookfield Property Partners, une action à dividendes solide?

Brookfield Property Partners (TSX: BYP.UN / NASDAQ: BYP) est une société immobilière qui possède, exploite et investit dans des propriétés commerciales en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Asie, en Europe & en Australie. Elle est une branche de sa compagnie mère “Brookfield Asset Management” (BAM). Fondée en 2013, elle opère dans divers secteurs tels que le secteur des bureaux, le secteur de la vente au détail, l’industriel, le multifamilial, l’hôtellerie, la location triple net, le logement étudiant et le secteur des entreprises. Concrètement, c’est plus de 600 propriétés gérées, 30 développements actifs & 170 destinations de premier choix commercial, cela représente plus de 540 milliards de dollars d’actifs sous gestion1. Elle a dans son portefeuille d’actifs par exemple, des immeubles prestigieux comme l’édifice du «New York Times» à New York, le «First Canadian Place» à Toronto et les édifices de la «Potsdamer Platz» à Berlin2.

Due à la crise actuelle du Covid-19, l’immobilier commercial est sous pression, surtout dans les centres commerciaux ainsi que dans le secteur des bureaux, ainsi Brookfield Property Partners a annonçait récemment avoir licencié 20% de son personnel dans le secteur de la vente au détail3. Est-ce que les actionnaires de BPY.UN/BPY doivent craindre, une diminution ou coupure du dividende?

Analyse

Le cours de l’action en date du 25 septembre 2020 à la fermeture était de 15$CAD au TSX & 11,20$US au NASDAQ.

Étant canadien, je vais vous partager les chiffres concernant BPY.UN, en date du 25 septembre:

Capitalisation boursière: 13,81 milliards $CAD

Rendement du dividende: 11,56% (0,434¢ CAD/par action)

Distribution: Mars, Juin, Septembre, Décembre4 (depuis son entrée en bourse en 2013, elle verse des dividendes)

En 2019, le ratio de distribution était de 93,8%. Depuis les 12 derniers mois, elle a des revenus de 7,4 milliards $US, soit une marge brute de 60,2%. Elle a des revenus net de 958 millions $US. Le bénéfice par action est négatif de -0,29. Elle a un flux de trésorerie disponibles négatif à -249 millions $US. Il y a 1 021 millions d’actions en circulation.

Si vous aviez investi 10 000$ le 28 mars 2013, vous auriez aujourd’hui en date du 25 septembre 2020 6 934,81$5. Morningstar indique que cette action est coté « C » au niveau de la croissance et « D » au niveau de la rentabilité. 5 analystes recommandent d’« acheter » cette action soit 4 sur 55.

source: Morningstar
source: Morningstar

Opinion

Pour être honnête, à première vue sur le rendement, je n’aime pas ce que je vois, ce n’est que du négatif depuis le début. Bien sûr, lorsqu’on regarde d’un point de vue d’un investisseur à dividendes pour créer des revenus passifs, on aime le rendement du dividende (11,56%) qui est très élevé et l’un des plus hauts au Canada (en date du 25 septembre 2020). À un bas prix alléchant de 15$ pour presque 12% de dividendes, on se questionne vraiment, un cadeau empoisonné ou une super offre à garder pendant des années dans son portefeuille?

J’ai succombé & j’ai investi dans mon portefeuille CELI pour 166 actions de BPY.UN, ce qui me donnera par trimestre des dividendes supplémentaires de 72,04$ (288,17$ annuel) si il n’y a pas de coupure de dividendes bien sûr.

Les analyses croient que cette branche immobilière de la maison mère Brookfield (BAM) est en mesure avec sa capitalisation boursière & ses capitaux propres de conserver le dividende des actionnaires pour l’instant. L’action risque d’être volatile pour les prochains mois avec la pandémie que l’on connait. Cependant, je pense que dans un avenir à moyen / long terme, cette compagnie peut prospérer et continuer à verser ses dividendes car elle est une des plus grosses sociétés immobilières au monde. Comme on dit en anglais, « too big to fail! »6.

Achèteriez-vous des actions de Brookfield Property Partners (BPY.UN) pour les dividendes ou c’est trop risqué pour vous ?


1 source: (brookfieldproperties.com)

2 source: (brookfieldproperties.com)

3source: (cbc.ca)

4source: (bpy.brookfield.com)

5source: (morningstar.ca)

6 source: (fool.ca)

WELL, une action de croissance?

À mon humble avis, la réponse est oui. Connaissez-vous WELL Health Technologies Corp. (WELL)?

Well est une société canadienne de Vancouver qui possède des cliniques médicales (19 cliniques / 180 docteurs / 600 000 patients en 2018) fournissant des soins de santé modernes. Son expertise est la télémédecine. Elle veut révolutionner le secteur de la santé au Canada en modernisant le système qui en a bien besoin et encore plus maintenant depuis le début de la pandémie. En mars 2020, elle lance une plateforme virtuelle (VirtualClinic+) qui permet aux patients d’entrer en contact avec leurs médecins via vidéoconférence/téléphone/message.

Well est une action de petite croissance (small cap), d’ailleurs, le 10 janvier 2020, elle passe de la Bourse de croissance TSX (TSX Venture Exchange) au TSX (Bourse de Toronto)1. Depuis elle est la ”star” montante avec un rendement de 305,13% depuis le 1 janvier 2020, 260,41% sur 3 an et 216,18% sur 5 ans! Vous avez bien lu, des chiffres impressionnants quand même! En date du 11 septembre 2020, elle avait une capitalisation boursière de 827,7 millions de dollars2. Les analystes de Wall Street recommandent son achat à 4,3/5.

source: Morningstar
source: Morningstar

Opinion

Je vous l’avoue, j’ai dévié de ma stratégie de dividendes en investissant quelques actions (prix 6,40$ l’action) dans cette société car je voulais m’exposer à de la croissance dans mon portefeuille CELI. Dans le précédemment article, je vous parlais du FNB XIT, j’en ai acheté aussi dans mon CELI. Mon pourcentage dans le secteur de la santé est de 7,21% ainsi que des technologies de 7,70% ce qui est assez bas et je voulais m’exposer d’avantage à de la croissance avec WELL + XIT.

Êtes-vous plus actions de croissance ou actions valeur avec des dividendes ?


1(source: well.company)

2(source: Morningstar)

Investir dans le secteur technologique canadien via le FNB «XIT»

De nos jours, toute la planète est connectée et elle le sera davantage dans le futur. Les compagnies technologiques  américaines comme Alphabet (GOOGL), Apple (AAPL), Amazon (AMZN), Facebook (FB), Microsoft (MSFT), Netflix (NFLX), Nvidia (NVDA) et Tesla (TSLA) ont le vent dans les voiles depuis quelques années déjà.

On ne parle pas assez des compagnies technologiques canadiennes. Elles sont  moins populaires pour les investisseurs qu’aux États-Unis, mais il faut savoir qu’elles ont un bon taux de rendement et ce depuis  quelques  temps déjà.

On n’a qu’à penser à Shopify (SHOP), Lightspeed (LSPD) ainsi que des compagnies à petite capitalisation boursière comme Photon Control (PHO) ou encore Well Health Technologies (WELL).

Maintenant, il est difficile de choisir la bonne compagnie dans laquelle il faut investir. Pour limité les risques et se diversifier dans l’offre, quoi de mieux qu’un fond négocié en bourse (FNB), de surcroît ici, je parle du FNB «XIT».

XIT

  • création: 19 mars 2001
  • capitalisation boursière: 422 millions$ (en date du 7 septembre 2020)
  • ratio des frais de gestion: 0,61%

Ce FNB de la société BlackRock ne verse pas de dividendes. Il est composé des compagnies suivantes:

source: BlackRock

Au 31 août 2020, ce FNB avait un rendement cumulatif de 286,04% et une moyenne annuelle 7,19%1 depuis sa création. Si vous aviez investi 10 000$, le 19 mars 2001, vous auriez aujourd’hui (4 septembre 2020) 37 003,98$2.

Bien sûr que le passé n’est pas garant de l’avenir concernant ces chiffres.

source: BlackRock

Comparaison avec le FNB «XIU»

Si on compare XIT avec le FNB qui est le plus connu au Canada, soit le XIU qui regroupe les 60 plus grosses sociétés canadiennes, on peut voir la différence dans les chiffres dans ce graphique à barres ci-dessous, les chiffres parlent par eux-mêmes.

En date du 4 septembre 2020, sur 5 ans, le XIT a fait un rendement de 26,37% versus 7,34% pour ce qui est du XIU. Sur un an, le XIT a fait du 40,36% versus 1,74% pour le XIU3.

source: Morningstar

Opinion

La plupart des fonds négociés en bourse canadiens ont dans leur portefeuille les grosses compagnies de technologies. Cependant, à mon avis, pas assez les petites qui sont méconnues du grand public et je pense qu’investir spécifiquement dans ce secteur via ce FNB, il vous permettra de vous diversifier sans vous tromper sur le choix de compagnie. Pour une exposition aux compagnies canadiennes dans les applications informatiques, service conseil dans le TI, internet & logiciels systèmes, XIT est un bon choix.

L’action de Shopify (SHOP) n’est pas à votre portée à 1 270$ (en date du 4 septembre 2020), pourquoi ne pas investir avec le FNB «XIT» pour avoir un pourcentage de cette compagnie? Alors, allez vous achetez des actions de Docebo (DCBO) ou encore Absolute Software (ABT) ou simplement investir dans le FNB «XIT»?


1,2 (source: BlackRock)

3 (source: Morningstar)

Achat d’actions & FNB dans mon CELI

Comme vous l’avez lu dans le précédent article, j’ai vendu mes fonds de communs de placement Mawer dans mon CELI et avec les liquidités que j’ai obtenu, j’ai acheté des actions de différentes compagnies canadiennes à dividendes mais aussi avec une croissance à venir :

  • Algonquin Power & Utilities (AQN) est une société d’énergie renouvelable et de services publics réglementée en pleine croissance avec des actifs partout en Amérique du Nord. Le rendement du dividende de cette compagnie est 4,68%, soit 0,21¢ par action / 0,84¢ par action annuellement. Le dividende était de 0,02¢ en 2009. Son ratio cours-bénéfice est de 18,16 et sa capitalisation boursière est de 10,55 milliards de dollars. Si vous étiez actionnaire en 2010, vous auriez eu une croissance du 30 juin 2010 au 31 janvier 2020 de 392,94%,si vous ajoutez le réinvestissement des dividendes reçues pendant cette période vous auriez eu un retour de 667,58%. AQN verse ses dividendes à ses actionnaires en Janvier, Avril, Juillet & Octobre.
source: Morningstar

  • Brookfield Renewable (BEP.UN) est un leader mondial de l’énergie hydroélectrique, qui représente environ 74% de son portefeuille. C’est également un propriétaire, un exploitant et un investisseur expérimenté d’installations éoliennes, solaires, de production décentralisée et de stockage. Le rendement du dividende de cette compagnie est 4,24%%, soit 0,75¢ par action / 3$ par action annuellement. Le dividende était de 0,10¢ en 2010. Sa capitalisation boursière est de 12,53 milliards de dollars. Si vous étiez actionnaire en 2010, vous auriez eu une croissance du 30 juin 2010 au 31 janvier 2020 de 222,24%, si vous ajoutez le réinvestissement des dividendes reçues pendant cette période vous auriez eu un retour de 448,78%. BEP.UN verse ses dividendes à ses actionnaires en Mars, Juin, Septembre & Décembre.
source: Morningstar

  • Banque Royale du Canada (RY) est l’une des deux plus grandes banques au Canada. Le rendement du dividende de cette compagnie est 4,65%, soit 1,08$ par action / 4,32$ par action annuellement. Le dividende était de 0,50¢ en 2010. Son ratio cours-bénéfice est de 11,89 et sa capitalisation boursière est de 131,62 milliards de dollars. Si vous étiez actionnaire en 2010, vous auriez eu une croissance du 30 juin 2010 au 31 janvier 2020 de 106,27%,si vous ajoutez le réinvestissement des dividendes reçues pendant cette période vous auriez eu un retour de 201,88%. RY verse ses dividendes à ses actionnaires en Février, Mai, Août & Novembre.
source: Morningstar

  • Telus (T) est l’une des deux plus grandes compagnies de télécommunications au Canada. Le rendement du dividende de cette compagnie est 5,05%, soit 0,29¢ par action / 1,16$ par action annuellement. Le dividende était de 0,13¢ en 2010. Son ratio cours-bénéfice est de 16,77 et sa capitalisation boursière est de 29,3 milliards de dollars. Si vous étiez actionnaire en 2010, vous auriez eu une croissance du 30 juin 2010 au 31 janvier 2020 de 164,13%,si vous ajoutez le réinvestissement des dividendes reçues pendant cette période vous auriez eu un retour de 294,01%. T verse ses dividendes à ses actionnaires en Janvier, Avril, Juillet & Octobre.
source: Morningstar

  • iShares Core MSCI EAFE IMI Index (XEF) est un fonds négocié en bourse d’actions internationales avec plus de 1 500 actions en Europe, en Asie et en Australie. Notamment, Nestlé, Roche, SAP, Novartis, etc. Ayant perdu mon exposition au marché international dans mes fonds de communs de placement, je voulais y être exposer de nouveau via un FNB qui me coûtera moins cher. Effectivement, celui-ci à un ratio de frais de gestion (RFG) de 0,22%, ce qui est vraiment bas dans l’industrie des FNB. Le rendement du dividende est de 2,24%, soit 0,36¢ par action / 0,72¢ par action annuellement. Ce FNB fut crée le 10 avril 2013. Il a une capitalisation boursière de 3,6 milliards de dollars (en date du 28 juillet 2020). Si vous auriez investi 10 000$ en 2010, vous auriez eu une croissance du 10 avril 2013 au 28 juillet 2020 de 78,32% et aurez eu 17 805,19$. Ce FNB est coté 4 étoiles Morningstar Neutre. XEF verse ses dividendes à ses actionnaires, en Janvier & Juin seulement.

Répartition des différents pays qui compose le fonds négocié en bourse, XEF

source: BlackRock

  • iShares Core MSCI Canadian Quality Dividend Index (XDIV) est un fonds négocié en bourse avec 20 actions canadiennes à dividendes. Je voulais rajouter ce FNB pour avoir un revenu passif dans mon CELI mensuel en plus de mes actions. Le ratio de frais de gestion (RFG) de 0,11%, ce qui est vraiment bas dans l’industrie des FNB. Le rendement du dividende est de 5,20%, soit 0,08¢ par action / 0,96¢ par action annuellement. Ce FNB fut crée le 7 juin 2017. Il a une capitalisation boursière de 222,9 millions de dollars (en date du 28 juillet 2020). Si vous auriez investi 10 000$ en 2017, vous auriez eu une croissance du 7 juin 2017 au 28 juillet 2020 de 3,27% et aurez eu 10 372,37$. Ce FNB est coté 3 étoiles Morningstar. XDIV verse ses dividendes à ses actionnaires tous les mois.
source: BlackRock

J’ai vendu mes fonds communs de placement!

J’ai décidé il y a quelques semaines de vendre mes derniers fonds communs de placement (FCP) que j’avais acheté en 2017 dans mon CELI.

Pourquoi?

Tout simplement qu’après avec su gérer mon portefeuille pendant l’une des plus grandes crises financières des dernières années soit celle que l’on vit actuellement & la remonté surprenantes des marchés boursiers, c’était l’heure!

J’avais 2 excellents fonds de la firme d’investissement indépendante « Mawer » soit le Mawer équilibré A (MAW104), coté 5 étoiles Morningstar avec un ratio de frais de gestion (RFG) de 0,91% & le Mawer d’actions internationales A (MAW102), coté lui aussi 5 étoiles Morningstar, avec des frais de gestion de 1,39%. Ces 2 fonds ont très bien performés depuis que je les avais dans mon portefeuille. Cependant les frais de gestion ont pesé dans la balance pour prendre ma décision ainsi que l’expertise que j’ai su bâtir au courant des dernières années dans la gestion financière. Ces fonds conviendraient pour quiconque qui ne souhaite pas gérer soi-même sont portefeuille comme moi à l’époque, mais cela implique qu’il vous faudra ouvrir un compte de courtage en ligne pour acheter ceux-ci.

Les rendements de ces 2 fonds étaient au dessus de la moyenne dans leur catégorie le MAW104 obtenait 8,3% depuis sa création & le MAW102 obtenait 8,1% depuis sa création. C’est beaucoup mieux que la plupart des fonds communs de placement que vous trouverez à votre caisse populaire ou à votre banque locale. Néanmoins, si vous calculez les ratios de frais de gestion de ces fonds et ajoutez-y l’inflation, vous réduisez votre rendement. De plus, ces fonds ne redistribuaient rien en dividendes ce qui n’est pas en accord avec ma stratégie de placement actuel. J’ai quand même eu un retour de 20% sur ces 2 fonds en 3 ans ce qui est quand même très respectable.

En conclusion, même si ils peuvent convenir à plusieurs personnes ces fonds ne l’étaient plus pour moi. Vous avez d’innombrables autres options pour vous bâtir un portefeuille à prix modiques plutôt que des fonds communs de placement avec leur frais exorbitants, que ce soit des fonds négociés en bourse (FNB) ou même des actions.

Mawer Équilibré A (MAW104)

source: Morningstar

Mawer d’actions internationales A (MAW102)

source: Morningstar