Enfin des transactions gratuites chez Desjardins Courtage en Ligne!

Grosse nouvelle cette semaine dans le monde du courtage. Après la Banque Nationale, c’est au tour de Desjardins Courtage en Ligne (Disnat) d’annoncer la gratuité sur les transactions d’actions et fonds négociés en bourse (FNB)12.

Communiqué de Desjardins

En résumé, pour les clients de Desjardins dont je fais parti, c’est un avancement indéniable dans ce qui se faisait déjà au Canada avec Wealthsimple Trade, soit les transactions à 0$. D’ailleurs en 2019, j’ai ouvert un compte avec cette dernière pour commencer à investir sans payer de frais de transactions, une partie de mon portefeuille s’y trouve encore.

À l’ouverture de mon compte chez Desjardins en 2016, les transactions étaient facturées à 9,95$ pour ensuite baisser à 6,95$ en janvier 2020. Dorénavant, les investisseurs/ses pourront investir gratuitement comme bon leur semble dans des actions et des FNB, et ce, sans frais. Si toutefois avant il fallait investir un « minimum » de 1000$ pour que ça soit rentable en terme de commission payée, maintenant on pourra investir même avec 20$, 100$ ou 300$ de disponible. Ça en vaudra la peine avec 0$ de commission.

Une raison de plus pour investir chaque semaine ou chaque mois sans se soucier de payer des frais additionnels. Pour ma part, j’ai quand même payer 1983,03$ en commission de courtage sur mes transactions faites depuis 2016.

Historique des montants payés avec Desjardins Courtage en Ligne

Frais de transactions payés
201643,14$
2017540,61$
2018249,91$
2019155,88$
2020993,49$
Total1983,03$

Imaginez ce que j’aurai pu en faire ou investir pour cette somme!

Exemples d’investissements avec ce montant que j’aurai épargné en frais de commissions depuis août 2016

■ 1983,03$ investi dans le FNB S&P/TSX 60 🇨🇦 (XIU) +44,48% = 2 870,03$ ou +67,26% (avec les dividendes réinvestis) = 3 316,81$.

■ 1983,03$ investi dans le FNB S&P 500 🇺🇸 (VFV) +98,26% = 3 931,55$ ou + 114,24% (avec les dividendes réinvestis) = 4 248,44$.

Bien sûr, on ne peut plus revenir en arrière et changer ce qui est fait, mais cela démontre que les frais grugent de l’argent et du rendement.

Je ne suis nullement payé pour cette recommandation, j’aimais déjà la plateforme de Desjardins, mais maintenant en plus. On y trouve pleins d’informations cruciales pour la prise de décision lors des achats (ou ventes).

Avantages de la plateforme Disnat:

  • Données financières – analyse technique – analyse valeur
  • Recommandations – analyses en profondeur des professionnels de Morningstar
  • Commentaire financier du jour – balado
  • Outils de recherches pour actions et FNB
  • Instantanéité de l’argent lorsqu’on verse de notre compte Desjardins

Êtes-vous satisfait de votre plateforme de courtage?

1.(source: Les Affaires)

2.(source: Disnat)


***Commencez à investir en bourse avec Wealthsimple Trade, transactions gratuites (0$), inscrivez-vous avec mon lien commandité (code de référence: YJYJJW) vous recevrez 2 actions gratuites (voir détails)***

Application Wealthsimple Trade avec transactions gratuites 0$

** Envoie de l’argent en quelques secondes avec Wealthsimple Cash  ðŸ’¸ Utilise mon lien et tu recevras 25 $ en t’inscrivant >>> http://ws.cash/invite/$dividendesfnb **

Application Wealthsimple Cash
mon code:  8PAVBZ

*** Obtenez 10% de rabais sur tous les produits d’hébergement de site web avec PlanetHoster. Utilisez mon code promotion : PHA-DividendesFNB ou en cliquant ici.***

PlanetHoster, l’hébergeur de mon site web

165 vues

Investissez-vous dans des FNB exotiques?

***Ces FNB ne sont pas une recommandation d’achat***

Depuis que je gère personnellement mes finances, je suis un investisseur « valeur / dividendes ». Les « penny stock » ou le « bitcoin » par exemple n’ont jamais été au centre de ma stratégie de placements. Je veux du concret lorsque j’investis et j’ai nommé les dividendes.

Chacun sa stratégie après tout, certains investisseurs veulent rajouter du piquant, de la variété, un secteur qui leur tient à cœur dans leur portefeuille. Ils existent de plus en plus de fonds négociés en bourse (FNB) au Canada qu’on appelle « exotiques » car ils ne sont pas « vanille nature » en anglais plain vanilla comme les populaires FNB XIU 🇨🇦 (S&P/TSX 60) ou encore le FNB VOO 🇺🇸 (S&P 500), c’est-à-dire tout simple qui suivent un indice.


J’ai dressé une petite liste de certains FNB qui se concentre spécifiquement dans un secteur ici.


Exemple: vous avez un portefeuille d’actions et/ou de FNB, vous pouvez vous diversifier avec les FNB exotiques suivants:

mise-à-jour mars 2021 /// informations provenant des sites officiels

Ce FNB investi dans le bitcoin. Il est le tout premier FNB au monde à investir dans le bitcoin et se négocie à la Bourse de Toronto1.

Ce FNB investi dans des sociétés dans le secteur du voyage, loisirs & tourisme.
TitrePondération
Marriott (MAR) 🇺🇸9,5%
Southwest Airlines (LUV) 🇺🇸8,2%
Booking Holdings (BKNG) 🇺🇸8,1%
Hilton Worldwide (HLT) 🇺🇸7,6%
Delta Air Lines (DAL) 🇺🇸7,4%
Las Vegas Sands (LVS) 🇺🇸4,9%
Royal Caribbean Cruises (RCL) 🇺🇸3,9%
Expedia Group (EXPE) 🇺🇸3,9%
Penn National Gaming (PENN) 🇺🇸3,9%
MGM Resorts International (MGM) 🇺🇸3,9%
Top 10 des sociétés du FNB TRVL

Ce FNB investi dans des sociétés de marijuana médicale.
Titre Pondération
Aphria (APHA) 🇨🇦21,35%
Canopy Growth (WEED) 🇨🇦13,5%
GW Pharmaceuticals (GWPH) 🇬🇧10,68%
Cronos Group (CRON) 🇨🇦10,02%
Tilray (TLRY) 🇨🇦8,7%
Innovative Industrial (IIPR) 🇺🇸8,06%
The Scotts Miracle-Gro Company (SMG) 🇺🇸7,36%
Village Farms International (VFF) 🇨🇦3,39%
Charlotte’s Web (CWEB) 🇺🇸2,95%
OrganiGram Holdings (OGI) 🇨🇦2,6%
Top 10 des sociétés du FNB HMMJ

Ce FNB investi dans des sociétés du secteur de la robotique ou de l’intelligence artificielle.
TitrePondération
ABB (ABBN) 🇨🇭8,2%
FANUC (6954) 🇯🇵7,72%
Nvidia (NVDA) 🇺🇸7,67%
Intuitive Surgical (ISRG) 🇺🇸6,98%
Keyence (6861) 🇯🇵6,6%
Renishaw (RSW) 🇬🇧5,35%
Brooks Automation (BRKS) 🇺🇸5,34%
Yaskawa Electric Corporation (6506) 🇯🇵4,64%
OMRON  (6645) 🇯🇵4,03%
JBT Corporation (JBT) 🇺🇸3,97%
Top 10 des sociétés du FNB RBOT

Opinion

Pour ma part, je me tiens au strict minimum, c’est-à-dire aux actions + quelques FNB « classiques » dans l’entièreté de mon portefeuille. Il va s’en dire que tout investisseur est libre de se diversifier en achetant ces FNB exotiques. Cependant, ces FNB sont trop risqué à mon goût ou ne m’intéressent pas spécifiquement. Ceux-ci ne peuvent être la colonne vertébrale de votre portefeuille central, mais qu’une infime partie de celui-ci.


1source: Purpose Bitcoin ETF

Que pensez-vous des FNB exotiques, en achetez-vous?

Transfert de Placements Wealthsimple vers Wealthsimple Trade

J’ai découvert le monde de l’investissement autonome et le mouvement FIRE (indépendance financière retraite anticipée) en 2016. Après avoir lu sur le sujet et appris quelques concepts, j’ai débuté avec Wealthsimple en août 2016. Wealthsimple est une application de qui fait office de robot-conseiller. Ce dernier prenait en charge la gestion automatique d’une partie de mon capital pendant des années, avec un portefeuille de fonds négociés en bourse (FNB) selon mon profil d’investisseur à frais minimes de 0,5%. L’autre partie de mon portefeuille est chez Disnat Courtage en Ligne de Desjardins.

Ayant pris de l’expérience mais aussi de l’assurance depuis mes débuts, j’ai ouvert un compte Wealthsimple Trade en 2019. Cette application qui permet de faire des transactions boursières gratuites dans le portefeuille, une révolution au Canada étant la première application permettant de le faire. J’ai donc acheté quelques parts du FNB ZLB comme un fond d’urgence qu’au final, je ne me suis jamais vraiment servi mais cette stratégie allait bientôt changer.

Depuis des années, je maximise mes abris fiscaux que sont le REER et le CELI, n’ayant aucun autre choix où investir, j’ai donc dû investir dans un compte non-enregistré/taxable. Ce portefeuille Wealthsimple m’a permis de faire croître mes économies mensuelles auquel j’ai transféré mes placements Wealthsimple Trade.

J’ai pris la décision de liquider ce portefeuille de Placements Wealthsimple pour le gérer moi-même avec Wealthsimple Trade. La raison? Même si je faisais du 29% de rendement et que je m’occupais de rien, ce portefeuille avait des FNB américains qui versaient des dividendes ET des dividendes d’obligations. Fiscalement, ce n’était pas avantageux car j’avais une retenue à la source de 15% étant des dividendes étrangères étant dans un compte taxable.

Ancien portefeuille chez Placements Wealthsimple

ACWVFNB iShares MSCI Global Min Vol Factor
EEMVFNB iShares MSCI Emerging Markets Min Vol Factor
VTIFNB Vanguard Total Stock Market
VUSFNB Vanguard U.S. Total Market Index
XEFFNB iShares Core MSCI EAFE IMI Index
XICFNB iShares Core S&P/TSX Capped Composite Index
ZFLBMO Long Federal Bond
GLDMSPDR Gold MiniShares Trust
CAD$Liquidité

Maintenant que vais-je faire de ces nouvelles liquidités?

En vendant mon portefeuille dans Placements Wealthsimple et en les transférant chez Wealthsimple Trade, j’ai non seulement simplifier mais surtout, j’ai pris le contrôle des achats de mes actions/FNB. Exit les obligations et l’or qui m’étaient imposés! Étant déjà actionnaire de plusieurs compagnies à dividendes dont 27 canadiennes (REER/CELI/Compte non-enregistré) et 13 américaines (REER) + quelques FNB supplémentaires, je me suis dit que j’avais la capacité de tenir ça simple en investissant pour l’instant dans deux fonds négociés en bourse (FNB) : les élus VDY et XAW. Ainsi, j’aurai avec VDY des dividendes canadiennes fiscalement avantageux via le FNB VDY et tout le marché de la planète sauf le Canada avec le FNB XAW. Je pourrai ainsi acheter quand bon me semble sans me soucier des frais de transactions comme avec Disnat (6,95$/transaction).

J’aurai pu opter pour un seul FNB tout-inclus comme HGRO sans aucunes distributions, c’est-à-dire sans dividendes, mais qu’importe, le but ici sont les dividendes pour le projet d’indépendance financière. De toute façon, il faudra bien un jour que les investisseurs des FNB HGRO, HXT ou encore HXS vendent leur parts, résultant d’un gain en capital. Dans les deux cas, étant un amateur de dividendes pour avoir des revenus passifs + une croissance internationale, l’option VDY + XAW m’apparaît la plus intéressante pour moi.

***Commencer à investir en bourse avec Wealthsimple Trade et avec mon lien commandité, vous recevrez 10$ en investissant pour 100$ et plus d’actions/FNB /// Je recevrai en contrepartie 25$***

Aperçu des FNB VDY + XAW pour mon portefeuille Wealthsimple Trade

VDY (FTSE Canadian High Dividend Yield Index)

  • Création du FNB: 2 novembre 2012
  • Ratio de frais de gestion (RFG): 0,22%
  • Ratio cour-bénéfice: 14,4
  • Capitalisation boursière: 893 millions $CAD en date du 19 mars 2021
  • Rendement du dividende: 4,35%
  • Distribution des dividendes: mensuellement
  • Augmentation des dividendes: depuis 2016
  • Titres en portefeuille: 44 titres
  • Quotation: ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ Morningstar

Top 10 des titres en portefeuille du FNB VDY

TitresSecteur% pondération
Banque Royale du Canada (RY)Finance14,23%
Banque Toronto-Dominion (TD)Finance12,86%
Banque Scotia (BNS)Finance8,29%
Enbridge (ENB)Pipelines8,01%
Banque de Montréal (BMO)Finance6,13%
Banque Canadienne Impériale de Commerce (CM)Finance4,81%
TC Énergie (TRP)Pipelines4,61%
Manuvie (MFC)Assurances4,53%
Bell (BCE)Télécommunications4,00%
Canadian Natural ResourcesPétrole3,69%
source: vanguardcanada.ca

Rendement au 28 février 2021

source: vanguardcanada.ca

Vu le tableau ci-haut, il semble que ce ne soit pas très diversifié et une grosse concentration se situe au niveau financier et des pipelines, j’en conviens. Toutefois, je me diversifie déjà avec mon portefeuille dans Disnat avec mes autres FNB comme VXC, VYM et XAW (déjà en compte REER). J’aurai pu choisir le FNB classique canadien, soit : l’indice de référence de la bourse de Toronto (TSX) c’est-à-dire, le FNB XIU; mais à mon goût, il ne donne pas assez de dividendes.

XAW (iShares Core MSCI All Country World ex Canada Index)

  • Création du FNB: 10 février 2015
  • Ratio de frais de gestion (RFG): 0,22%
  • Ratio cours-bénéfice: 23,22
  • Capitalisation boursière: 1,5 milliards $CAD en date du 19 mars 2021
  • Rendement du dividende: 1,45%
  • Distribution des dividendes: semestrielle
  • Titres en portefeuille: 9 001 titres (États-Unis 58,28% Japon 7,33% Chine 4,67% Royaume-Uni 4,20% France 2,80% Allemagne 2,49% Suisse 2,40% Australie 2,06% Taïwan 1,87% Corée du Sud 1,78%)
  • Quotation: ⭐️⭐️⭐️⭐️ Or Morningstar

Top 10 des titres en portefeuille du FNB XAW

TitresSecteur% pondération
Apple (AAPL)Technologie de l’information2,98%
Microsoft (MSFT)Technologie de l’information2,70%
Amazon (AMZN)Consommation discrétionnaire2%
Facebook (FB)Communication1,04%
GOOGL (Alphabet Class A)Communication0,94%
GOOG (Alphabet Class C)Communication0,92%
Tesla (TSLA)Consommation discrétionnaire0,77%
Berkshire Hathaway (BRKB)Finance0,76%
JPMorgan Chase (JPM)Finance0,74%
Taiwan Semiconductor Manufacturing 2330Technologie de l’information0,74%
source: blackrock.com/ca

Rendement au 28 février 2021

source: blackrock.com/ca

Ce FNB est très bien coté et a seulement 0,22% de RFG pour avoir 9 001 titres en portefeuille, on peut dire qu’on est bien diversifié pour balancer avec mon FNB canadien à dividendes VDY. J’ai déjà une position dans XAW dans mon compte REER depuis 2017. Au niveau fiscal, étant donné que ce FNB est constitué de plusieurs FNB sous-jacents, je serai quand même imposé pour ces dividendes en dollars canadiens, mais pas comme si c’était un FNB américain VUS ou VTI comme dans Wealthsimple Placements auparavant.


Dorénavant, j’ajouterai les dividendes provenant de mon portefeuille Wealthsimple Trade dans mes prochains rapports de revenus passifs de dividendes chose que je ne faisais pas depuis le début de mon blog. J’ai vendu mes actions du FNB ZLB depuis les dernières semaines. En espérant que cette stratégie, dividendes et croissance puisse me procurer succès.


***Commencer à investir en bourse avec Wealthsimple Trade et avec mon lien commandité, vous recevrez 10$ en investissant pour 100$ et plus d’actions/FNB /// Je recevrai en contrepartie 25$***

Avez-vous cotisé à votre REER?

La date limite pour cotiser à son Régime Enregistré d’Épargne-Retraite (REER) pour l’année fiscale 2020, est le 1er mars 2021 (donc demain sera la dernière journée).

Le REER est un régime d’épargne enregistré pour la retraite comme son nom l’indique, et ses contributions permettent de diminuer le revenu imposable. Une fois investi, ce montant croit à l’abri de l’impôt tant et aussi longtemps qu’il reste dans ce régime. Il faudra payer de l’impôt lors des retraits à la retraite et à 71 ans, il faudra transférer votre REER en Fonds Enregistré de Revenu de Retraite (FERR).

Survol

  • Création: 1957
  • Admissible à tout canadien/nne qui a gagné un revenu, détenant un numéro d’assurance sociale et ayant produit une déclaration de revenus
  • Cotisation jusqu’à l’âge de 71 ans
  • Plafond de cotisation au REER pour l’année fiscale 2020 est de:  27 230 $
  • Si vous ne contribuez pas, les droits de cotisations inutilisés s’accumulent d’année en année. (à vérifier sur votre Dossier de l’Agence du Revenu du Canada le montant inutilisé disponible)
  • Possibilité de cotiser au REER de votre conjoint/te
  • Réduction d’impôts si on y contribue
  • Possibilité de puiser à même son REER pour le Régime d’Accession à la Propriété (RAP) qui vous permet de retirer 35 000$ pour une première maison ou un condominium
  • Possibilité de puiser à même son REER pour le Régime d’Encouragement à l’Éducation Permanente (REEP) pour un retour aux études ou une réorientation professionnelle.
  • Placements dans votre REER qui sont variés: argent comptant, certificats de placement garanti (CPG), compte d’épargne Ã  intérêt élevé, fonds communs de placement‎ (FCP), fiducie de placement immobilier (FPI), actions, fond négocié en bourse (FNB), etc.

Opinion

Ah la fameuse saison des REER tire à sa fin! Dès le mois de janvier, nous voyons des annonces un peu partout, nous suggérant de cotiser à notre REER en nous rappelant que la date limite est le 1er mars.

Depuis ma prise de conscience financière il y a quelques années, je peux dire que ces rappels ne m’affectent plus. Lorsqu’on prend en main ses finances personnelles (budget, REER, CELI, etc.) mais surtout qu’on planifie sa retraite, on mets en place une stratégie. Cela implique : de se payer en premier et ce, en cotisant à son REER idéalement tous les mois! Pourquoi attendre à la dernière minute pour cotiser, lorsqu’on a eu toute l’année pour le faire?! Je ne comprends pas. Bref, chacun a sa façon de faire, mais dans mon cas, je ne vais pas me magasiner un REER en fin février en allant à ma caisse locale comme je le faisais jadis.

À vrai dire, d’année en année je n’ai qu’une hâte! Vous savez de quoi? C’est de faire ma déclaration pour recevoir mes chèques de retour d’impôts du Provincial et du Fédéral afin de les réinvestir dans mes actions américaines et mes fonds négociés en bourse de mon REER. Sérieusement, je sais que ça peut paraître très plate mais je vois ça comme une opportunité fiscale qui fait boule de neige depuis des années.

Votre comptable devrait vous remettre dans votre rapport d’impôts le montant que vous pourrez cotiser l’année suivante. L’autre option pour voir un portrait concret de votre situation fiscale est d’aller sur votre session : « Mon Dossier » du site de l’ARC. Ainsi, vous verrez vos droits inutilisés des dernières années. En plus d’investir chaque mois ou une fois par année, vous réduirez non seulement votre imposition mais vous ferez croître votre capital investi pour votre retraite.

Suite à votre profil d’investisseur, votre conseiller financier à votre banque/caisse vous dirigera vers des fonds communs de placement‎ (FCP) avec des piètres rendements et des frais de gestion de 3% ou encore pire dans un CPG à 0,5% de rendement! Voilà une façon de s’appauvrir dans son REER en laissant votre argent durement gagner littéralement « végéter » et ainsi perdre son pouvoir d’achat! Je suis passé par là et j’en ai encore un goût amer. À vous d’agir et de prendre vos finances en main : soit par un compte de courtage ou encore via un robot-conseiller.

Pour moi, maximiser annuellement mon REER est primordial. En sélectionnant des actions de qualité, comme par exemple : Microsoft (MSFT) , Visa (V), les FNB VYM et QQQ, Disney (DIS) ou encore Starbucks (SBUX), je mise sur les dividendes et la croissance sur le long terme. Je les achète et je ne les ai jamais revendues. À titre de référence, je fais en date d’aujourd’hui depuis septembre 2016, un rendement dans mon REER de 28%. Le REER est l’endroit tout indiqué pour investir dans des actions américaines et des fonds négociés en bourse américains grâce au traitement fiscal entre les deux pays.

En maximisant son REER et en conjuguant avec un CELI maximisé également, vous aurez une bonne longueur d’avance pour prendre une retraite hâtive!


Avez-vous cotisé à votre REER? Avez-vous un plan, une stratégie? Vous êtes plus actions ou FNB?

La star de la finance canadienne : goeasy (GSY)

Avez-vous entendu parler d’easyfinancière ou de goeasy (GSY)? Vous êtes peut-être actionnaire et la connaissez probablement. Avec la pandémie mondiale qu’on connait, beaucoup de canadiens ont contracté des prêts et l’ont peut-être fait avec l’aide d’easyfinancière.

En effet, goeasy est la compagnie mère d’easyfinancière, basée à Mississauga en Ontario. Celle-ci fournit des services de crédit/bail, des prêts personnels et hypothécaires. Ses clients peuvent demander jusqu’à un montant maximum de 45 000 $.

Portrait

Le cours de l’action de GSY en date du 19 février 2021, était de 125,59$CAD au TSX à la fermeture.

Prix de GSY à 125,59$ le 19 février 2021
  • Symbole boursier: GSY
  • Année de fondation: 1990
  • Secteur: service de crédit / finance
  • Capitalisation boursière: 1,86 milliards $ CAD
  • Ratio cours-bénéfice: 14,33
  • Revenus: 653 millions $ (2020)
  • Bénéfice d’exploitation: 351 millions $ (2020)
  • Flux de trésorerie d’exploitation: 74 millions $ (2020)
  • Bénéfice par action: 8,76 (2020)
  • Actions en circulation: 16 millions $ (2020)
  • Rendement du dividende: 2,10%
  • Dividende actuel trimestriel par action: 0,66¢ (2,64$ annuel par action) augmentation ▲ 47%
  • Mois de paiement des dividendes: Janvier / Avril / Juillet / Octobre
  • Distribution de dividendes trimestriels depuis: 2004
  • Augmentation des dividendes depuis: 2014
  • Ratio de distribution des dividendes: 27,3% (2020)
  • Recommandation d’achat des analystes sur Morningstar: 4,5 / 5
  • Croissance: « B »
  • Rentabilité: « C »

Rendement

(en date du 20 février 2021)

source: morningstar.ca

Des chiffres qui parlent ! Si vous aviez investi 10 000$ dans GSY en janvier 2011, vous auriez aujourd’hui 137 772,97$, soit un rendement de 1 257,73%.

comparaison avec le FNB XIU, l’indice de référence S&P/TSX 60 de la Bourse de Toronto

(en date du 31 janvier 2021)

morningstar.ca

Opinion

Si je vous parle de cette compagnie aujourd’hui, c’est que je ne suis non pas un client, mais plutôt un actionnaire, et ce, depuis 2017. L’action que je possède dans mon portefeuille ayant le meilleur rendement depuis 2016 n’est pas Microsoft (MSFT) avec 215,41%, ni le FNB QQQ avec 122,72%, ni même Visa (V) avec 102,35% mais bien de goeasy (GSY) avec 323,67% !

À l’époque, je ne connaissais pas cette compagnie, j’ai donc investi un « petit montant » de 757,70$, soit 26 actions en octobre 2017. Je n’ai jamais racheté de parts ou même vendu. Aujourd’hui, près de 3 ans plus tard, ce petit montant investi vaut 3 253,12$, soit un gain de 2 485,27$, et donc un rendement de 323,67%. Impressionnant quand même, non? C’est facile de dire ça mais avoir su, j’aurai investi beaucoup plus dans cette compagnie.

Cela démontre que si on reste investi en bourse, nos titres augmentent non seulement en valeur, mais aussi qu’ils nous rémunèrent en dividendes.

Au courant des derniers jours, goeasy a publié ses résultats financiers du dernier trimestre 2020. D’excellents chiffres mais surtout une augmentation de 47% du dividende par action, passant donc de 1,80$ annuel à 2,64$! Qui dit mieux!

À ce jour, j’ai reçu depuis 2017 :« 107,12$ » en dividendes totaux dans mon portefeuille grâce à mes 26 actions de goeasy (GSY) 2018 : 22,23$ /// 2019 : 30,03$ /// 2020: 43,16$ /// 2021: 11,70$ à date.

Je ne peux que constater le pouvoir de la bourse avec des chiffres comme ceux-là, un beau mix en terme de rendement, mais aussi en terme de dividendes. Une action sûrement à surpondérer dans son portefeuille. Je me promets qu’à la prochaine correction sur les marchés et nécessairement sur le titre de goeasy, que je rajouterai des parts d’actions de cette compagnie à mon portefeuille.


Êtes-vous actionnaire d’une compagnie exceptionnelle, en terme de rendement mais aussi de dividendes? Êtes-vous, vous-même actionnaire de goeasy?

Les leçons de GameStop $GME

GME

Les deux dernières semaines ont été assez rocambolesques en bourse. J’imagine que vous avez entendu parler comme tous les investisseurs de « l’affaire GameStop». GameStop est une chaîne américaine de magasins de jeux vidéos, avec un modèle d’affaires désuet. Ce que j’entends par là, c’est que l’action a gonflé de plusieurs % dû à la vente à découvert ces derniers jours. L’origine vient d’un des forums de Reddit appelé « WallStreetBets », qui comprend plus de huit millions de membres. Ces membres sont principalement de jeunes investisseurs qui ont voulu se venger des fonds spéculatifs, c’est-à-dire des hedge funds en anglais, pour leur faire perdre de l’argent. Et ce, en misant sur le titre de GameStop sur la plateforme Robinhood, qui permet d’acheter et vendre gratuitement des titres1. Les marchés ont été ébranlés suite à cette affaire qui a fait grand bruit et plusieurs séances étaient en territoire négatif2.

L’action de GameStop (GME) était à 18,84$USD le 1er janvier, et le titre a terminé la séance en bourse à 63,77$US, hier le 5 février 2021. Ce qui représente un rendement de 238,48% depuis le début de l’année. L’action est montée jusqu’à 347,51$US le 27 janvier dernier. Sur un an, GameStop a donc fait un rendement de 1425,60%. C’est fou quand même quoi!

source: google.com/finance

Rendement sur 15 ans

source: Morningstar.ca

Opinion

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes! Beaucoup de spéculation de la part de ces jeunes investisseurs sur le titre en question, mais aussi sur le titre de BlackBerry (BB). Pour certains, c’était une certaine victoire des  »day traders » qui ont fait un pied de nez aux méchants de Wall Street. Il y en a pleins qui ont fait des profits, mais sûr et certain qu’il y en a qui ont perdu beaucoup en achetant l’action à son plus haut, à 347,51$ le 27 janvier dernier.

Lorsque je regarde la situation, je me dis que la jeune génération YOLO3 ont probablement peur du FOMO4 et aiment le « day trading » pour s’enrichir le plus vite possible. Bref, vous connaissez ma position sur le sujet. Quand j’ai commencé mon éveil financier, j’ai choisi d’investir d’une manière passive sur des titres connus: je suis un investisseur de « valeur / dividendes ». Pourquoi prendre le risque de perdre beaucoup d’argent sur des titres spéculatifs comme GameStop? Sachant qu’on peut gagner des dividendes et surtout posséder des compagnies exceptionnelles dans son portefeuille qui s’apprécient d’années en années.

« Achetez une action comme si vous achèteriez une maison. Comprenez-la et aimez-la de telle sorte que vous vous contenteriez de la posséder en l’absence de tout marché. »

Warren Buffett

Pour ma part, j’investis dans des compagnies ou FNB solides qui seront encore là pour les dix/vingt prochaines années. Par exemple : Microsoft (MSFT) ou Starbucks (SBUX) aux États-Unis ou la Banque Royale (RY) ou Telus (T) au Canada. Ces compagnies sont des leaders dans leur champ d’expertise respectif donc, pourquoi faire compliqué lorsqu’on peut faire simple avec des choix gagnants?!

Chacun choisi son camp, mais moi, mon choix est fait depuis longtemps. Pas de spéculation ni de « transaction du jour », juste des titres de sociétés de qualité intégrés à mon portefeuille!

Alors la question qui tue : êtes-vous un investisseur long terme ou un spéculateur?


1source: Les Affaires

2source: La Presse Affaires

3YOLO est un acronyme anglais pour « you only live once », traduction française : « vous ne vivez qu’une seule fois ».

4FOMO est un acronyme anglais pour « fear of missing out« , traduction française : « peur de manquer quelque chose ».

Investir sur le marché américain avec le FNB «VYM»

Au Canada, plusieurs fonds négociés en bourse américains (FNB) en devise américaine ou canadienne sont proposés aux investisseurs autonomes pour ainsi diversifier leur portefeuille à un coût faible. Je peux vous en proposer une multitude, mais aujourd’hui, je vais plutôt faire un portrait rapide du FNB «VYM» (Vanguard High Dividend Yield).

Ce FNB est caractérisé pour suivre un indice de référence qui suit le rendement de sociétés américaines en versant un dividende élevé. En d’autres termes, ce FNB a un rendement de dividende plus élevé que d’autres FNB dans la même catégorie: donc, il verse plus de dividendes. Pour ma part, j’ai donc bien évidemment opté pour ce FNB dans mon REER.

Portrait

source: Morningstar

VYM s’échangeait à 94,06$US l’action à la fermeture des marchés à la Bourse de New York, le 22 janvier 2021.

Prix à 94,06$US le 22 janvier 2021

Dividendes pour 10 000$US investi dans VYM

10 000$US ÷ 94,06$US l’action = 106 actions x 0,8096¢ = 85,81$US/trimestre en dividendes ou 343,24$US/annuel en dividendes

top 10 des titres en portefeuille de VYM

Johnson & Johnson (JNJ)
JPMorgan Chase & Co (JPM)
Procter & Gamble Co (PG)
Verizon Communications Inc (VZ)
Comcast Corp Class A (CMCSA)
Bank of America Corp (BAC)
Coca-Cola (KO)
Merck & Co Inc (MRK)
PepsiCo Inc (PEP)
AT&T Inc (T)
source: vanguard.com

répartition sectorielle

rendement annuel % au 31 décembre 2020

source: vanguard.com

risque Morningstar

source: morningstar.ca

Comparaison avec le FNB «VTI»

source: Morningstar

Opinion

Bien sûr, il existe des FNB avec un meilleur rendement que VYM. Cependant, si comme moi vous aimez les dividendes, plusieurs investisseurs choisiront ce FNB car il offre un rendement du dividende le plus élevé dans sa catégorie.

Avez-vous un FNB américain dans votre portefeuille? Avez-vous un FNB américain favori?

« Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

J’imagine que vous avez été plusieurs à avoir reçu à Noël ou tout simplement comme moi, vous vous êtes offert en cadeau le dernier livre de Pierre-Yves McSween, « Liberté 45 ».

Amoureux des livres sur la littératie financière & de l’indépendance financière que je suis, j’ai aimé ce livre, comme d’ailleurs son premier opus « En as-tu vraiment besoin ? ».

Liberté 45 se lit très bien, il est rempli de détails sur la finance personnelle & fiscalité intéressants, ce dernier est destiné principalement pour les jeunes adultes (20/30ans) qui commencent leur vie. Pierre-Yves McSween résume et explique des concepts concrets qu’il appelle, le plan « VEI », V pour Valeur + E pour Ã‰pargne + I pour Investir.

Pour vite résumer, premièrement, étudie et fait croître ta carrière professionnelle pour gagner plus d’argent. Deuxièmement, coupe dans les dépenses inutiles et épargne beaucoup. Troisièmement, investi ton argent dans l’immobilier, la bourse ou encore dans le placement privé (entreprise privée/compagnie/entreprenariat). Avec ce plan, tu seras sur le chemin de l’Indépendance financière !

V = 🎓📚👨‍💼

E = 🌰💰🐿️

I = 💲📈💸

Expérience personnelle

Étant maintenant dans la quarantaine, tout ce que l’on apprend dans ce livre est vrai, malheureusement pour certains. Cependant, est-ce que personnellement, j’ai appris des choses nouvelles que je pourrai mettre en application ? Non. Car rendu à mon âge, j’ai sans même su le savoir déjà appliqué sur plusieurs années ce concept.

À vrai dire, j’appliquais surtout le « E » du plan, car j’épargnais beaucoup dans ma 20e + 30e. Merci d’ailleurs à mes parents qui m’ont inculqué l’épargne depuis toujours. Je me souviens encore de la conseillère chez Desjardins qui me disait que ce n’était pas normal d’avoir 35 000$ dans son compte chèque qui dormait là à 25 ans, haha ! Pauvre de moi ! Ne connaissant rien, j’ai accepté son produit d’épargne rachetable à 1,5% d’intérêt. Si j’avais pu connaître le « I » du plan VEI à l’époque ! J’aurai acheté des actions d’Amazon, Google & Apple ou de la TD, Bell & Enbridge! Mais, n’ayant pas d’éducation financière adéquate, j’épargnais & j’avais comme la majorité des québécois des placements sécuritaires dans des CPG à 3% à l’époque au milieu des années 2000.

Pour le « V », j’ai un diplôme du collégial professionnel et je suis au même travail depuis des années, pourquoi ? Car j’aime mon travail, c’est rare dans notre société d’entendre ça ! J’ai de bonnes conditions salariales et c’est difficile de trouver un travail que l’on aime dans la vie, moi, j’ai trouvé le mien depuis 2003, n’en déplaise à certains. Cela ne m’a pas empêché de vivre comme un saltimbanque comme Pierre-Yves McSween le mentionne, car oui, j’épargnais quand même et oui, je le confesse, j’ai dépensé depuis 2006, 125 000$ dans des voyages/hôtels/musées/restaurants/bars etc., mais j’ai vécu les amis ! Ce montant investi à l’époque en bourse m’aurait sûrement déjà ou presque permis de prendre une semi-retraite à mon âge, du moins ralentir la cadence. On peut le dire, oui, j’ai expérimenté la vie mais j’ai visité quand même 54 pays depuis, pris une sabbatique à l’international d’un an en 2013 et aussi vu six des sept nouvelles merveilles du monde! Mon Instagram personnel en témoigne. Est-ce que je regrette des choses, non !

Sincèrement, mon seul regret à l’époque c’est de ne pas avoir mis en œuvre le plan « I ». J’étais sûrement ignorant mais surtout apeuré du monde de l’investissements, des conseillers financiers qui s’en mettaient pleins les poches et vendaient leurs produits au détriment du client, en gros, voilà. Je pense que beaucoup de gens partage cet avis.  »C’est compliqué la finance, c’est pas pour moi, blabla…. »

Et 2016 arriva, je ne pouvais plus continuer dans la voie de l’ignorance financière à mon âge & j’ai décidé de me retrousser les manches pour faire face à la musique. J’ai pris des risques, j’ai liquidé mes fonds communs de placement dans mon institution à haut frais de gestion + bas rendement. √ J’ai décidé depuis d’investir en bourse par moi-même en ayant passé des semaines à lire et à apprendre dans des livres sur les finances & la bourse à la bibliothèque √ J’ai investi mon épargne qui traîner à gauche et à droite dans des comptes à intérêts élevés√

Ce fut, l’une des meilleures décisions de ma vie! Depuis, je gagne des revenus passifs chaque mois avec mes dividendes provenant de mes actions/FNB, je me dirige vers l’indépendance financière. Comme preuve, ma valeur nette a augmenté de 104,82% depuis & mon revenu de dividendes s’accroit d’année en année! J’ai le devoir accompli, le plan VEI est en marche!

Je m’adresse à toi, le jeune début vingtaine & toi aussi d’ailleurs, lisez ce livre et appliquez le plan VEI pour vous diriger vers la liberté financière, si bien sûr c’est ce que vous voulez ! Vous s’en serez ravis d’ici quelques années, car sinon, il sera peut-être trop tard si vous lisez ce livre à 50 ans endetté !

Alors, Liberté 45 pour vous? Dans mon cas, je pense que ça sera plutôt Liberté 50 ou 55, on verra bien !


Avez-vous lu Liberté 45 de Pierre-Yves McSween? Partagez vos meilleurs citations du livre! Voici mes favorites ci-bas !


Citations favorites dans Liberté 45

…Liberté 45, c’est prendre le contrôle de sa vie financière pour se donner la liberté. Dès 45 ans, prendre une pause professionnelle ou réorienter certains choix de vie…

p.19 « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

…plus tu commences à épargner tôt dans ta vie, moins c’est difficile…

p.48 « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

…Les règles du jeu sont simples : ceux qui jouent le jeu de l’épargne de 15 à 35 ans gagnent. Les autres perdent parce qu’ils ne verront jamais l’argent travailler pour eux de façon exponentielle…

p.49 « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

…notre monde est construit pour que ton salaire soit une part de ton revenu annuel, mais il faut un jour ou l’autre qu’un coussin, voire une montagne de placements, finisse par travailler pour toi…

p.51 « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

…Quand on vise la liberté financière, on ne perd pas son temps avec les certificats de pauvreté garantie (CPG), le placement dans le marché monétaire ou Épargne Placements Québec! …On achète des fonds négociés en Bourse, des actions ou des instruments financiers dérivés…Par définition, l’investissement boursier correspond à du levier humain. L’entreprise fait du rendement pendant que tu dors. La valeur de l’action a beau monter et descendre, il n’en demeure pas moins que ton argent travaille pour toi à long terme…

p.195 « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

…En l’absence de revenu mensuel, ta situation financière manque de flexibilité…En revanche, un portefeuille boursier à dividendes dans un REER donne des liquidités régulières…///…Pour faire croître son patrimoine, si on ne fait autre chose que suivre l’inflation de justesse, il faut assumer un plus haut degré de risque…

p.212 « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

…Mais il faut jouer avec le feu. Trop de Québécois sont à la solde d’un « rendement garanti » ou d’une exposition trop peu élevée au risque. Ils ont peur de perdre l’épargne pour laquelle ils se sont « privés ». Ça revient toujours à ça. Moins on a d’épargne, moins on a une propension à en risquer une partie et moins on aime se frotter au feu…

p. 217 « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

Fluctuation des dividendes +%- du portefeuille en 2020

Comme chaque année, les sociétés dépendamment de leurs revenus ou leur modèle d’affaires décident d’augmenter leurs dividendes ou les réduire. Surtout que cette année fut difficile dû à la pandémie mondiale pour plusieurs secteurs. On a qu’à penser au secteur énergétique (RDS.A/SU/IPL) plusieurs pétrolières ont suspendus ou diminués leur dividendes, mais aussi d’autres sociétés connues dans divers secteurs (DIS/BA/MAR/DAL). En tant qu’actionnaire, il est intéressant de voir quelle répercussion ça à sur son portefeuille.

Dans mon REER, les hausses ▲ de dividendes (2019 > 2020) les plus significatives sont de :

  • Alimentation Couche-Tard (ATD.A)  +25%
  • FNB U.S. Dividend Appreciation Index (VGG) +10,38%
  • Home Depot (HD) +10,29% 

Les baisses ▼de dividendes les plus significatives sont de :

  • FNB Growth Portfolio (VGRO) -18,78%
  • FNB iShares Core MSCI All Country World ex Canada Index (XAW) -13,48%
  • Brookfield Infrastructure Partners (BIP.UN) -9,76%

Total en argent supplémentaire +70,82$ dû à la hausse des dividendes dans mon REER.

▲Fluctuation des dividendes dans le portefeuille REER▼


Dans mon CELI, les hausses ▲ de dividendes (2019 > 2020) les plus significatives sont de :

  • Algonquin Power & Utilities Corp (AQN) +10%
  • FNB iShares Core MSCI Emerging Markets (XEC) +9,63%
  • FNB BMO équipondéré de FPI (ZRE) +5,88% 

Les baisses ▼de dividendes les plus significatives sont de :

  • FNB iShares Core MSCI EAFE IMI Index (XEF) -34,37%
  • FNB Vanguard FTSE Global All Cap ex Canada Index (VXC) -21,37%
  • FNB Growth Portfolio (VGRO) -18,78%

Total en argent perdu -113,27$ dû à la diminution des dividendes dans mon CELI.

▲Fluctuation des dividendes dans le portefeuille CELI▼


Dans mon compte Non enregistré/taxable les hausses ▲ de dividendes (2019 > 2020) les plus significatives sont de :

  • Go Easy (GSY) +45,16%
  • Stingray Digital Group (RAY.A) +15,38%
  • FNB BMO à faible volatilité (ZLB) +14,28% 

Les baisses ▼de dividendes les plus significatives sont de :

  • New Flyer (NFI) – 50%

Total en argent supplémentaire +66,61$ dû à la hausse des dividendes dans mon compte non enregistré/taxable.

▲Fluctuation des dividendes dans le portefeuille Non enregistré / taxable▼


Opinion

Il n’est jamais plaisant de voir le pourcentage % de ses dividendes diminuer ou encore suspendus. C’est pourquoi, il faut constamment continuer à investir, rester investi quoi qu’il arrive et surtout penser à la diversification. Imaginez-vous si vous aviez  100% de votre portefeuille dans seulement 4 compagnies lors de la coupure des dividendes de celles-ci au printemps dernier dû à la pandémie mondiale de Covid-19. Plusieurs actionnaires ont grincés des dents. Dois-je vendre ou garder mes actions. Prenons comme exemple, Boeing, Delta, Disney & Marriott, si vous aviez ces compagnies en portefeuille, vos dividendes ont été suspendus/coupés. Si votre stratégie était accès sur les dividendes c’est raté, il faudra se croiser les doigts et espérer l’appréciation/croissance de ces actions, c’est-à-dire oublier les dividendes ! Garder ces compagnies de qualité mentionnées ci-haut car un jour, la crise du Covid-19 sera passée et elles continueront d’engranger des bénéfices & redistribueront à leur actionnaires des dividendes, à moins que leur modèle d’affaires changent bien sûr!


Avez-vous été affecté par la coupure de dividendes dans votre portefeuille? Pensez-vous vendre des titres pour racheter d’autres sociétés plus performantes?

Investissez-vous dans les PAPE/IPO?

Depuis les dernières semaines, si vous suivez moindrement les nouvelles financières, vous avez sûrement entendu parler de l’introduction en bourse de plusieurs sociétés connues. On appelle ça, le premier appel public à l’épargne (PAPE) ou encore connu en anglais comme; « Initial Public Offering » (IPO).

En novembre dernier au TSX, il y a eu la compagnie de boisson énergétique Guru (GURU). Cette semaine vous avez eu au NASDAQ, Airbnb (ABNB) la plateforme pour locations  de logements, ainsi que DoorDash (DASH) au NYSE, un service de livraison de nourriture.

Étant un investisseur valeur axé sur les actions à dividendes de compagnies matures et gagnantes dans leur secteurs, j’évite les PAPE/IPO. Est-ce une erreur? Du moins, j’attends plusieurs mois/années avant d’investir dans ces actions de croissance pour ainsi booster mon portefeuille.

Beaucoup de spéculateurs investissent dans ces compagnies nouvellement inscrit en bourse pour acheter et revendre en quelques heures / jours après. Qui est prêt à risquer 10 000$ ou 50 000$? La question est posée!


De mon côté, pour être franc, je me suis laissé emporter par l’euphorie de ces PAPE/IPO en 2017 avec l’application du moment à cette époque, Snapchat (SNAP). J’ai fait un « daytrader » de moi-même et j’ai acheté quelques actions pour revendre le tout à perte 1 semaine après. Sérieusement, une de mes pires décisions de ma vie d’investisseur depuis 2016. Il faut être extrêmement chanceux pour réussir son coup sur le court terme.

Cela ma donner une leçon, pourquoi perdre de l’action en espérant un gain facile d’argent, si avec de la patience sur des années, les quelques dollars gagnés en une transaction me seront amplement remboursés avec mes dividendes pendant des décennies?

Encore une fois, j’applique la bonne vieille règle du « buy & hold », c’est-à-dire, d’acheter et conserver des titres de qualité en portefeuille pendant un certain nombres d’années qu’importe les bonnes ou mauvaises nouvelles sur les marchés boursiers.


Bien sûr, chacun ses méthodes d’investissements, il y aura peut-être des investisseurs qui seront capable d’acheter des actions de croissance depuis le jour 1 et les conserver pendant des années et ainsi faire fructifier 10 000$ en 1 000 000$.

Imaginez-vous les premiers actionnaires des grosses sociétés américaines comme Apple (AAPL), Facebook (FB), Home Depot (HD), Netflix (NFLX), Starbucks (SBUX) ou encore Visa (V). Ils ont dû attendre des années pour voir le fruit de leur investissements.

Voici un tableau de quelques sociétés avec le rendement depuis leur introduction en bourse en date d’hier (source: Morningstar):

Actions américaines 🇺🇸

Actions canadiennes 🇨🇦


Après avoir vu ses chiffres impressionnants, on réalise le pouvoir de la bourse 📈🚀📈🚀 sur plusieurs années! Investissez-vous dans des PAPE/IPO?