Avez-vous cotisé à votre REER?

La date limite pour cotiser à son Régime Enregistré d’Épargne-Retraite (REER) pour l’année fiscale 2020, est le 1er mars 2021 (donc demain sera la dernière journée).

Le REER est un régime d’épargne enregistré pour la retraite comme son nom l’indique, et ses contributions permettent de diminuer le revenu imposable. Une fois investi, ce montant croit à l’abri de l’impôt tant et aussi longtemps qu’il reste dans ce régime. Il faudra payer de l’impôt lors des retraits à la retraite et à 71 ans, il faudra transférer votre REER en Fonds Enregistré de Revenu de Retraite (FERR).

Survol

  • Création: 1957
  • Admissible à tout canadien/nne qui a gagné un revenu, détenant un numéro d’assurance sociale et ayant produit une déclaration de revenus
  • Cotisation jusqu’à l’âge de 71 ans
  • Plafond de cotisation au REER pour l’année fiscale 2020 est de:  27 230 $
  • Si vous ne contribuez pas, les droits de cotisations inutilisés s’accumulent d’année en année. (à vérifier sur votre Dossier de l’Agence du Revenu du Canada le montant inutilisé disponible)
  • Possibilité de cotiser au REER de votre conjoint/te
  • Réduction d’impôts si on y contribue
  • Possibilité de puiser à même son REER pour le Régime d’Accession à la Propriété (RAP) qui vous permet de retirer 35 000$ pour une première maison ou un condominium
  • Possibilité de puiser à même son REER pour le Régime d’Encouragement à l’Éducation Permanente (REEP) pour un retour aux études ou une réorientation professionnelle.
  • Placements dans votre REER qui sont variés: argent comptant, certificats de placement garanti (CPG), compte d’épargne à intérêt élevé, fonds communs de placement‎ (FCP), fiducie de placement immobilier (FPI), actions, fond négocié en bourse (FNB), etc.

Opinion

Ah la fameuse saison des REER tire à sa fin! Dès le mois de janvier, nous voyons des annonces un peu partout, nous suggérant de cotiser à notre REER en nous rappelant que la date limite est le 1er mars.

Depuis ma prise de conscience financière il y a quelques années, je peux dire que ces rappels ne m’affectent plus. Lorsqu’on prend en main ses finances personnelles (budget, REER, CELI, etc.) mais surtout qu’on planifie sa retraite, on mets en place une stratégie. Cela implique : de se payer en premier et ce, en cotisant à son REER idéalement tous les mois! Pourquoi attendre à la dernière minute pour cotiser, lorsqu’on a eu toute l’année pour le faire?! Je ne comprends pas. Bref, chacun a sa façon de faire, mais dans mon cas, je ne vais pas me magasiner un REER en fin février en allant à ma caisse locale comme je le faisais jadis.

À vrai dire, d’année en année je n’ai qu’une hâte! Vous savez de quoi? C’est de faire ma déclaration pour recevoir mes chèques de retour d’impôts du Provincial et du Fédéral afin de les réinvestir dans mes actions américaines et mes fonds négociés en bourse de mon REER. Sérieusement, je sais que ça peut paraître très plate mais je vois ça comme une opportunité fiscale qui fait boule de neige depuis des années.

Votre comptable devrait vous remettre dans votre rapport d’impôts le montant que vous pourrez cotiser l’année suivante. L’autre option pour voir un portrait concret de votre situation fiscale est d’aller sur votre session : “Mon Dossier” du site de l’ARC. Ainsi, vous verrez vos droits inutilisés des dernières années. En plus d’investir chaque mois ou une fois par année, vous réduirez non seulement votre imposition mais vous ferez croître votre capital investi pour votre retraite.

Suite à votre profil d’investisseur, votre conseiller financier à votre banque/caisse vous dirigera vers des fonds communs de placement‎ (FCP) avec des piètres rendements et des frais de gestion de 3% ou encore pire dans un CPG à 0,5% de rendement! Voilà une façon de s’appauvrir dans son REER en laissant votre argent durement gagner littéralement “végéter” et ainsi perdre son pouvoir d’achat! Je suis passé par là et j’en ai encore un goût amer. À vous d’agir et de prendre vos finances en main : soit par un compte de courtage ou encore via un robot-conseiller.

Pour moi, maximiser annuellement mon REER est primordial. En sélectionnant des actions de qualité, comme par exemple : Microsoft (MSFT) , Visa (V), les FNB VYM et QQQ, Disney (DIS) ou encore Starbucks (SBUX), je mise sur les dividendes et la croissance sur le long terme. Je les achète et je ne les ai jamais revendues. À titre de référence, je fais en date d’aujourd’hui depuis septembre 2016, un rendement dans mon REER de 28%. Le REER est l’endroit tout indiqué pour investir dans des actions américaines et des fonds négociés en bourse américains grâce au traitement fiscal entre les deux pays.

En maximisant son REER et en conjuguant avec un CELI maximisé également, vous aurez une bonne longueur d’avance pour prendre une retraite hâtive!


Avez-vous cotisé à votre REER? Avez-vous un plan, une stratégie? Vous êtes plus actions ou FNB?

La star de la finance canadienne : goeasy (GSY)

Avez-vous entendu parler d’easyfinancière ou de goeasy (GSY)? Vous êtes peut-être actionnaire et la connaissez probablement. Avec la pandémie mondiale qu’on connait, beaucoup de canadiens ont contracté des prêts et l’ont peut-être fait avec l’aide d’easyfinancière.

En effet, goeasy est la compagnie mère d’easyfinancière, basée à Mississauga en Ontario. Celle-ci fournit des services de crédit/bail, des prêts personnels et hypothécaires. Ses clients peuvent demander jusqu’à un montant maximum de 45 000 $.

Portrait

Le cours de l’action de GSY en date du 19 février 2021, était de 125,59$CAD au TSX à la fermeture.

Prix de GSY à 125,59$ le 19 février 2021
  • Symbole boursier: GSY
  • Année de fondation: 1990
  • Secteur: service de crédit / finance
  • Capitalisation boursière: 1,86 milliards $ CAD
  • Ratio cours-bénéfice: 14,33
  • Revenus: 653 millions $ (2020)
  • Bénéfice d’exploitation: 351 millions $ (2020)
  • Flux de trésorerie d’exploitation: 74 millions $ (2020)
  • Bénéfice par action: 8,76 (2020)
  • Actions en circulation: 16 millions $ (2020)
  • Rendement du dividende: 2,10%
  • Dividende actuel trimestriel par action: 0,66¢ (2,64$ annuel par action) augmentation ▲ 47%
  • Mois de paiement des dividendes: Janvier / Avril / Juillet / Octobre
  • Distribution de dividendes trimestriels depuis: 2004
  • Augmentation des dividendes depuis: 2014
  • Ratio de distribution des dividendes: 27,3% (2020)
  • Recommandation d’achat des analystes sur Morningstar: 4,5 / 5
  • Croissance: « B »
  • Rentabilité: « C »

Rendement

(en date du 20 février 2021)

source: morningstar.ca

Des chiffres qui parlent ! Si vous aviez investi 10 000$ dans GSY en janvier 2011, vous auriez aujourd’hui 137 772,97$, soit un rendement de 1 257,73%.

comparaison avec le FNB XIU, l’indice de référence S&P/TSX 60 de la Bourse de Toronto

(en date du 31 janvier 2021)

morningstar.ca

Opinion

Si je vous parle de cette compagnie aujourd’hui, c’est que je ne suis non pas un client, mais plutôt un actionnaire, et ce, depuis 2017. L’action que je possède dans mon portefeuille ayant le meilleur rendement depuis 2016 n’est pas Microsoft (MSFT) avec 215,41%, ni le FNB QQQ avec 122,72%, ni même Visa (V) avec 102,35% mais bien de goeasy (GSY) avec 323,67% !

À l’époque, je ne connaissais pas cette compagnie, j’ai donc investi un “petit montant” de 757,70$, soit 26 actions en octobre 2017. Je n’ai jamais racheté de parts ou même vendu. Aujourd’hui, près de 3 ans plus tard, ce petit montant investi vaut 3 253,12$, soit un gain de 2 485,27$, et donc un rendement de 323,67%. Impressionnant quand même, non? C’est facile de dire ça mais avoir su, j’aurai investi beaucoup plus dans cette compagnie.

Cela démontre que si on reste investi en bourse, nos titres augmentent non seulement en valeur, mais aussi qu’ils nous rémunèrent en dividendes.

Au courant des derniers jours, goeasy a publié ses résultats financiers du dernier trimestre 2020. D’excellents chiffres mais surtout une augmentation de 47% du dividende par action, passant donc de 1,80$ annuel à 2,64$! Qui dit mieux!

À ce jour, j’ai reçu depuis 2017 :« 107,12$ » en dividendes totaux dans mon portefeuille grâce à mes 26 actions de goeasy (GSY) 2018 : 22,23$ /// 2019 : 30,03$ /// 2020: 43,16$ /// 2021: 11,70$ à date.

Je ne peux que constater le pouvoir de la bourse avec des chiffres comme ceux-là, un beau mix en terme de rendement, mais aussi en terme de dividendes. Une action sûrement à surpondérer dans son portefeuille. Je me promets qu’à la prochaine correction sur les marchés et nécessairement sur le titre de goeasy, que je rajouterai des parts d’actions de cette compagnie à mon portefeuille.


Êtes-vous actionnaire d’une compagnie exceptionnelle, en terme de rendement mais aussi de dividendes? Êtes-vous, vous-même actionnaire de goeasy?

Augmentation des dividendes dans le portefeuille #1 en 2021

Au courant des dernières semaines, plusieurs entreprises ont sortis leur résultats financiers du quatrième trimestre de 2020. On en apprend plus sur les bénéfices nets et autres de ces dernières, mais qui plus est, c’est généralement le temps des augmentations du dividende à venir pour les actionnaires.

C’est toujours plaisant de voir une “augmentation de salaire“, pas besoin de demander à son patron, ça se fait tout seul avec les actions! « Ah le plaisir d’être actionnaire d’une compagnie, on y prend goût! ».

Voici les augmentations des dividendes dans mon portefeuille depuis le début de 2021, jusqu’à maintenant.

Actions Ancien dividende par action Nouveau dividende par action Changement Répercussion annuelle dans le portefeuille $
Bell Canada (BCE) 0,8325¢ 0,875¢ 5,1 % ▲ +11,39$
Brookfield Renewable Partners (BEP.UN) 0,2893¢US 0,30375¢US 5% ▲ +14,92$US
Brookfield Infrastructure Partners (BIP.UN) 0,485¢US 0,51¢US 5,1 % ▲ +4,01$US
Canadien National (CNR) 0,575¢ 0,615¢ 7 % ▲ +3,04$
3M (MMM) 1,47$US 1,48$US 1 % ▲ +0,44¢US
Restaurant Brands International (QSR) 0,52¢US 0,53¢US 1,92 % ▲ +1,82$US
Total +35,62$

Avez-vous reçu, vous aussi des hausses de dividendes de la part de vos actions d’entreprises ou de FNB récemment ?

Achat d’actions & FNB en janvier 2021

Une nouvelle année boursière s’amorce et avec elle ses objectifs dans mon portefeuille. Je veux consolider mes actifs et aussi réduire quelques titres canadiens dans mon REER. Je veux réinvestir plus sur les titres américains déjà en portefeuille. Présentement, j’ai 52,94% de tout mon portefeuille qui sont en titres canadiens 🇨🇦 28,18% américains 🇺🇸 & 16,48% international 🌍. Je suis conscient que j’ai trop de canadien en portefeuille. Sachant que le marché canadien représente 4% de l’économie mondiale, il me doit d’investir plus via mes FNB VXC + XAW + VYM pour mon exposition international/américain.

J’ai profité de l’affaire « GameStop » qui a secoué les marchés pour renforcer des positions dans mes différents comptes.

Vous connaissez ma stratégie “valeur / dividendes”, je fais fi des aléas des nouvelles économiques 🌊, je pense long terme ⏳ et j’achète à rabais lorsque les titres baissent 📉. J’ai rajouté 185,74$ en dividendes supplémentaires futurs trimestriels ou 742,96$ annuel avec les achats ci-bas!

Transactions boursières de janvier

REER

C’est 50,91$ en dividendes 💰 trimestriels supplémentaires ou 203,64$ annuels dans mon compte REER avec ces achats.

Vente de AQNArgent réinvesti√ + rachat dans mon CELI de AQN
Vente de BIPCArgent réinvesti√
Achat de FTS18 actions = +9,09$CAD en dividendes trimestriels futurs
Achat de MMM4 actions = +5,88$US en dividendes trimestriels futurs
Achat de PFE22 actions = +8,58$US en dividendes trimestriels futurs
Achat de SBUX8 actions = +3,60$US en dividendes trimestriels futurs
Achat de T13 actions = +6,76$US en dividendes trimestriels futurs
Vente de VGROArgent réinvesti√ / je n’ai officiellement plus d’obligations dans mon portefeuille
Achat de VYM 21 actions = +17$US en dividendes trimestriels futurs

CELI

C’est +92,25$ en dividendes 💰 trimestriels supplémentaires ou 369$ annuel dans mon compte CELI avec ces achats.

Achat de AQN88 actions = +17,60$CAD en dividendes trimestriels futurs
Achat de BEP.UN60 actions = +26,04$US en dividendes trimestriels futurs
Vente de BEPCArgent réinvesti√ dans BEP.UN
Vente de BPY.UNArgent réinvesti√ BPY.UN sera racheté prochainement par sa compagnie mère BAM.A
Achat de NPI22 actions = +2,20$CAD en dividendes mensuels futurs
Achat de RY11 actions = +11,88$CAD en dividendes trimestriels futurs
Achat de T53 actions = +16,49$CAD en dividendes trimestriels futurs
Vente de VGROArgent réinvesti√ / je n’ai officiellement plus d’obligations dans mon portefeuille
Achat de VXC78 actions = +13,64$CAD en dividendes trimestriels futurs

Compte Non-enregistré/Taxable

C’est +42,58$ en dividendes 💰 trimestriels supplémentaires ou 170,32$ annuel dans mon compte non-enregistré/taxable avec cet achat.

Achat d’ENB51 actions = +42,58$CAD en dividendes trimestriels futurs

Avez-vous profité de la volatilité boursière pour rajouter des titres ou renforcer des positions dans votre portefeuille?


Les leçons de GameStop $GME

GME

Les deux dernières semaines ont été assez rocambolesques en bourse. J’imagine que vous avez entendu parler comme tous les investisseurs de « l’affaire GameStop». GameStop est une chaîne américaine de magasins de jeux vidéos, avec un modèle d’affaires désuet. Ce que j’entends par là, c’est que l’action a gonflé de plusieurs % dû à la vente à découvert ces derniers jours. L’origine vient d’un des forums de Reddit appelé “WallStreetBets”, qui comprend plus de huit millions de membres. Ces membres sont principalement de jeunes investisseurs qui ont voulu se venger des fonds spéculatifs, c’est-à-dire des hedge funds en anglais, pour leur faire perdre de l’argent. Et ce, en misant sur le titre de GameStop sur la plateforme Robinhood, qui permet d’acheter et vendre gratuitement des titres1. Les marchés ont été ébranlés suite à cette affaire qui a fait grand bruit et plusieurs séances étaient en territoire négatif2.

L’action de GameStop (GME) était à 18,84$USD le 1er janvier, et le titre a terminé la séance en bourse à 63,77$US, hier le 5 février 2021. Ce qui représente un rendement de 238,48% depuis le début de l’année. L’action est montée jusqu’à 347,51$US le 27 janvier dernier. Sur un an, GameStop a donc fait un rendement de 1425,60%. C’est fou quand même quoi!

source: google.com/finance

Rendement sur 15 ans

source: Morningstar.ca

Opinion

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes! Beaucoup de spéculation de la part de ces jeunes investisseurs sur le titre en question, mais aussi sur le titre de BlackBerry (BB). Pour certains, c’était une certaine victoire des ”day traders” qui ont fait un pied de nez aux méchants de Wall Street. Il y en a pleins qui ont fait des profits, mais sûr et certain qu’il y en a qui ont perdu beaucoup en achetant l’action à son plus haut, à 347,51$ le 27 janvier dernier.

Lorsque je regarde la situation, je me dis que la jeune génération YOLO3 ont probablement peur du FOMO4 et aiment le “day trading” pour s’enrichir le plus vite possible. Bref, vous connaissez ma position sur le sujet. Quand j’ai commencé mon éveil financier, j’ai choisi d’investir d’une manière passive sur des titres connus: je suis un investisseur de « valeur / dividendes ». Pourquoi prendre le risque de perdre beaucoup d’argent sur des titres spéculatifs comme GameStop? Sachant qu’on peut gagner des dividendes et surtout posséder des compagnies exceptionnelles dans son portefeuille qui s’apprécient d’années en années.

“Achetez une action comme si vous achèteriez une maison. Comprenez-la et aimez-la de telle sorte que vous vous contenteriez de la posséder en l’absence de tout marché.”

Warren Buffett

Pour ma part, j’investis dans des compagnies ou FNB solides qui seront encore là pour les dix/vingt prochaines années. Par exemple : Microsoft (MSFT) ou Starbucks (SBUX) aux États-Unis ou la Banque Royale (RY) ou Telus (T) au Canada. Ces compagnies sont des leaders dans leur champ d’expertise respectif donc, pourquoi faire compliqué lorsqu’on peut faire simple avec des choix gagnants?!

Chacun choisi son camp, mais moi, mon choix est fait depuis longtemps. Pas de spéculation ni de “transaction du jour”, juste des titres de sociétés de qualité intégrés à mon portefeuille!

Alors la question qui tue : êtes-vous un investisseur long terme ou un spéculateur?


1source: Les Affaires

2source: La Presse Affaires

3YOLO est un acronyme anglais pour “you only live once”, traduction française : “vous ne vivez qu’une seule fois”.

4FOMO est un acronyme anglais pour “fear of missing out“, traduction française : “peur de manquer quelque chose”.